Université de Mayence (1477-1798)

La première université de Mayence est une université fondée par l'archevêque de Mayence en 1477. Elle passe en 1618 sous la direction de la Compagnie de Jésus qui la gère durant les XVIe et XVIIIe siècles, et est officiellement supprimée peu après leur départ, en 1798.

Université de Mayence
Histoire et statut
Fondation
Dissolution
Type
Université de l'Électorat de Mayence, puis Université jésuite à partir de 1618.
Nom officiel
Universitas studiorum Mogontiacensis
Régime linguistique
Fondateur
Localisation
Localisation
Pays

HistoireModifier

L'université doit son existence à l'initiative du prince électeur archevêque de Mayence de 1462 à 1475 et chancelier d'Empire, Adolphe II de Nassau, qui fit les démarches nécessaire pour obtenir du pape une 'charte de fondation'. Ce fut toutefois son successeur sur le siège archiépiscopal de Mayence, Diether von Isenburg qui eut le privilège de procéder à son inauguration en 1477.

Après la construction des nouveaux bâtiments de l'université en 1615-1618 l'université de Mayence fut confiée aux jésuites. Ceux-ci doivent la quitter lorsque la Compagnie de Jésus est supprimée en 1773.

À partir de 1787 sous le rectorat d'Anselm Franz von Bentzel, l'université de Mayence s'ouvrit également aux protestants et aux juifs, tout en maintenant une des plus importantes chaire de théologie catholique du Saint-Empire.

Lors de la prise de Mayence par les troupes de la République française et la création de la République de Mayence, suivie de sa reconquête par les troupes prussiennes, les activités de l'université furent réduites.

L'université fut officiellement supprimée en 1798 lorsque Mayence fit à nouveau partie de la République française, après le traité de Campo Formio. Toutefois la Faculté de médecine y fut maintenue sous forme d'École spéciale de médecine qui continua jusqu'en 1828[1].

Professeurs à l'ancienne université de MayenceModifier

BibliographieModifier

  • Beiträge zur Geschichte der Universität Mainz, (revue)

NotesModifier

Articles connexesModifier