Charles-Henri de Metternich-Winnebourg

Charles-Henri de Metternich-Winnebourg
Bischof Karl Heinrich von Metternich-Winneburg.jpg
Évêque Charles-Henri de Metternich-Winnebourg.
Fonctions
Évêque diocésain
Diocèse de Worms
à partir du
Archevêque catholique
Diocèse de Mayence
à partir du
Archevêque de Mayence
Prince-évêque
Diocèse de Worms
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Prêtre catholique (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Wilhelm von Metternich (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Philipp Emmerich Metternich (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Charles-Henri de Metternich-Winnebourg ou Karl Heinrich von Metternich-Winneburg, de la Maison de Metternich, né le et mort le , doyen de l'église métropolitaine de Mayence, est archevêque et prince-électeur de Mayence[1] en 1679.

BiographieModifier

Charles-Henri est né le de Guillaume de Metternich-Winnebourg et d'Éléonore de Metternich-Winnebourg de la maison de Brömser de Rüdesheim am Rhein. Il fut d'abord chanoine du Diocèse de Trèves et du Diocèse de Mayence. Il est nommé scolastique du Mayence le puis custode de l’abbaye Saint-Alban devant Mayence, et fait chorévêque de Trêves l'année suivante. Il fut élu archevêque de Mayence le et nommé évêque de Worms le .

Il fut recteur de l'Université de Mayence de 1664 à 1666. Au cours de son bref mandat d'évêque des deux diocèses, il réussit à persuader les « Welschnonnen », un groupe de moniales-enseignantes de l'Ordre des Augustins du Luxembourg, de venir à Mayence pour y améliorer le système scolaire. Toutefois, les religieuses n'y sont arrivées qu'après sa mort. Les Augustins ont cependant décidé de s'installer à Mayence et y ont construit un monastère comprenant également une église, la « Welschnonenkirche ».

Une apoplexie l'emporta le suivant, dans son château d'Aschaffenbourg, d'où il fut transporté à Mayence, pour y être inhumé dans l'église métropolitaine.

Notes et référencesModifier

  1. Les princes-évêques de Mayence étaient, comme la plupart des évêques allemands, à la fois seigneurs spirituels de leur diocèse et seigneurs temporels d'une série de possessions territoriales.

Liens externesModifier