Ouvrir le menu principal

Université Johannes Gutenberg de Mayence

université allemande
Université Johannes Gutenberg de Mayence
Johannes Gutenberg-Universität Mainz logo.svg
Histoire et statut
Fondation
Type
Nom officiel
Johannes Gutenberg-Universität Mainz
Régime linguistique
Fondateur
Diether von Isenburg
Forces d'occupation françaises avec Louis Théodore Kleinmann et Raymond Schmittlein
Président
Georg Krausch
Localisation
Localisation
Pays

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Rhénanie-Palatinat

(Voir situation sur carte : Rhénanie-Palatinat)
Point carte.svg
Chiffres-clés
Étudiants
31 967
Enseignants
523
Budget
504 millions d'€
Divers
Devise
Ut omnes unum sint
(Que tous puissent ne faire qu'un)
Membre de
Association pour le soutien d’un réseau de recherche en Allemagne (en), Hochschulrektorenkonferenz. Allemagne (en), German University Sports Federation (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

L’université Johannes Gutenberg de Mayence (en allemand Johannes Gutenberg-Universität Mainz) est une université publique allemande, refondée en 1946, localisée dans la ville de Mayence, en Rhénanie-Palatinat. Elle est encore parfois appelée par son ancienne dénomination, à savoir université de Mayence (Universität Mainz), fondée en 1477.

HistoireModifier

La ville de Mayence était déjà le siège d'une ancienne université médiévale fondée en 1477, devenue en 1618 université de l'ordre des Jésuites et officiellement supprimée par la République française en 1798.

Tout juste nommé commandant français de la ville de Mayence en juillet 1945, Louis Théodore Kleinmann, en collaboration avec Raymond Schmittlein, le directeur général des affaires culturelles dans la zone d'occupation française en Allemagne, joue un rôle déterminant dans la reprise de la vie universitaire à Mayence et la rétablissement d'une université Johannes Gutenberg. En reconnaissance de son action, il est nommé citoyen d'honneur de l'Université. De 1945 à 1949, il travaille en étroite coopération avec le maire de Mayence Emil Kraus.

En 1950 la Direction générale des affaires culturelles a financé les aménagements architecturaux de l’université[1].

L’université compte aujourd'hui onze facultés accueillant environ 36 500 étudiants, ce qui en fait l’une des dix plus importantes universités d’Allemagne. Elle gère également le jardin botanique de Mayence.

FacultésModifier

La répartition actuelle date du 1er septembre 2010 :

  1. Théologie catholique et protestante
  2. Sciences sociales, médiatiques et du sport
  3. Droit et sciences économiques
  4. Médecine
  5. Philosophie et philologie
  6. Linguistique appliquée et anthropologie culturelle
  7. Histoire et culture
  8. Physique, mathématiques et informatique
  9. Chimie, pharmacie et sciences de la Terre
  10. Biologie

À cela s'ajoutent les écoles supérieures de musique (Hochschule für Musik Mainz) et d'Art (Kunsthochschule Mainz), qui jouissent d'un statut leur conférant plus d'autonomie[2].

ParticularitésModifier

CampusModifier

L'université Johannes Gutenberg dispose d'un campus, construit dans l'alignement d'une ancienne caserne de la Luftwaffe érigée en 1938 lors la remilitarisation de la Rhénanie sous le national-socialisme. Celle-ci fait aujourd'hui office de "Forum", à l'entrée du campus.

Hors du campus se trouvent le centre hospitalier universitaire tout comme la faculté de Linguistique appliquée et d'anthropologie culturelle (situé à Gemersheim). D'autres plus petits instituts et équipements sont aussi pour diverses raisons répartis hors du campus. Ainsi, le séminaire journalistique est établi à la "vieille université" près du théâtre d'État de Mayence et l'institut de pré- et protohistoire dans un bâtiment historique de la Schillerplatz. De même le cursus de cinématographie, de média-dramaturgie, tout comme les cours pratiques de journalismes et le projet télévisuelle CampusTV ne sont pas sur le campus, mais dans la maison des médias, dans la Wallstraße.

Le campus de l'Université accueille aussi l'accélérateur de particules MAMI et un réacteur nucléaire de recherche, un jardin botanique, un stade d'athlétisme ainsi qu'une piscine. Unique dans le paysage universitaire allemand: l'intégration des écoles supérieurs de musique et d'art et du sport dans une université.

À côte de l'Université, mais toujours sur le campus, on trouve l'institut Max Planck de chimie, et l'Institut Max-Planck de recherche sur les polymères. Dans le voisinage direct de l'université se situe également l'université de sciences appliquées de Mayence.

BibliothèquesModifier

L'université de Mayence dispose d'une bibliothèque centrale, de six bibliothèques interdisciplinaires, et d'une trentaine de bibliothèques spécialisées qui assurent une présence bibliothécaire décentralisée. Une bibliothèque féministe (Frauenbibliothek) rassemble également de la documentation sur la Femme. Elle est gérée par les étudiants eux-mêmes[3]. Le fond rassemble actuellement au total plus de 4 millions de références.

WebTVModifier

L'Université de Mayence détient depuis 2007 une autre particularité: elle est la première université proposant un programme télévisuelle diffusé sur l'Internet[4]. C'est un projet lancé sur initiative de la représentation étudiante des cursus audiovisuelles et journalistiques.

 
Le Forum et l’entrée principale en 2006, ancienne caserne des unités de batteries antiaériennes

Superordinateur MogonModifier


Club de débatModifier

Examens électroniquesModifier

Cursus internationauxModifier

L'université Johannes Gutenberg propose plusieurs cursus intégrés, permettant l'obtention de un ou plusieurs diplômes en plus du diplôme allemand.

Le plus important en termes de recrutement est le cursus intégré Dijon-Mayence soutenu par l'Université Franco-Allemande,en langue, sciences humaines ou droit en coopération avec l'université de Bourgogne à Dijon, mais aussi celle de Sherbrooke (Canada) en option tri-nationale. Un Master étude européenne tri-national est également proposé avec les université de Bourgogne et d'Opole, et un master intégré „Sociolinguistics and Multilingualism“ avec les université de Tartu, Stockholm et Kaunas, permettant l'obtention d'un double diplôme à l'issu du cursus.

Personnes célèbresModifier

ÉtudiantsModifier

Cadres et professeursModifier

Citoyens d'honneurModifier

Articles connexesModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. AC 477/8
  2. (de) « Historie », sur Kunsthochschule Mainz (consulté le 23 avril 2015)
  3. (de) « Frauenbibliothek Mainz » (consulté le 5 mai 2015)
  4. (de) « Campus TV » (consulté le 5 mai 2015)
  5. (en) American Physical Society (APS) [Société américaine de physique], « James C. McGroddy Prize for New Materials » [« Prix James McGroddy pour les nouveaux matériaux »], Liste intégrale des lauréats de ce Prix, sur APS.org, College Park, Maryland (États-Unis), American Physical Society, (consulté le 25 août 2019).

Voir aussiModifier