Ouvrir le menu principal
Adam Lux
AdamLux.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 27 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Adam Lux (né le à Obernburg am Main et mort guillotiné le 4 novembre 1793 à Paris) est un philosophe, docteur de l'université de Mayence et membre de la Convention rhéno-germanique.

Sommaire

BiographieModifier

Adam Lux adhère avec enthousiasme aux idées révolutionnaires françaises. Il demande et obtient la nationalité française et il devient député extraordinaire de l’éphémère république de Mayence.

La Convention présidée par Hoffmann, s'ouvrit le 17 mars 1793. Elle proclama sa séparation du Saint-Empire romain germanique, l'abolition des privilèges du clergé ainsi que ceux de la noblesse, mais ne put assurer une assise suffisante pour créer la république de Mayence. Sur la motion de Georg Forster, la Convention demanda sa réunion à la France, et chargea Lux, Forster et le commerçant Potocki d’une mission en France pour le demander.

Ne connaissant rien aux intrigues politiques françaises pendant la Révolution française, Adam Lux se range du côté des Girondins au moment où ils sont proscrits et il ose prendre la défense de Charlotte Corday : il est condamné à mort et guillotiné le 4 novembre 1793.

« Un autre (il était député extraordinaire de Mayence, et s'appelait Adam Lux), pénétré d'admiration, fit à la hâte un petit discours sur l'action de Charlotte Corday, et poussa le courage jusqu'à imprimer cette apologie, en proposant d'élever à cette héroïne une statue, avec cette inscription : Plus grande que Brutus. Aussitôt on le jeta à l'Abbaye. En y entrant, il s'écria, dans un transport de joie : « Je vais donc mourir pour Charlotte Corday »[1]. »

ŒuvreModifier

  • Avis au citoyens Français, 13 juillet 1793 (jour de l'assassinat de Marat).

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Note de Jean-Baptiste Louvet de Couvray, Charlotte de Corday, essai historique, Paris, Imprimerie historique de la Révolution, 1838.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :