Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CEU.
Université d'Europe centrale
Ceu logo.svg
Histoire et statut
Fondation
Type
Université privée
Nom officiel
Central European University
Közép-európai Egyetem
Régime linguistique
Fondateur
Président
Recteur
Localisation
Campus
Urbain
Localisation
Pays

Géolocalisation sur la carte : Hongrie

(Voir situation sur carte : Hongrie)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Budapest

(Voir situation sur carte : Budapest)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : 5e arrondissement de Budapest

(Voir situation sur carte : 5e arrondissement de Budapest)
Point carte.svg
Chiffres-clés
Étudiants
1 500
Effectif
392Voir et modifier les données sur Wikidata
Divers
Membre de
Site web

L'université d'Europe centrale (Central European University [ˈsentrəl ˌjʊərəˈpiːən ˌjuːnɪˈvɜːsɪti] ou Közép-európai Egyetem [ˈkøze:pɛuɾo:pɒi ˈɛɟɛtɛm], CEU) est l'une des universités de Budapest, fondée en 1991 à l'initiative de George Soros. Il s'agit d'une université anglophone, accréditée à la fois aux États-Unis et en Hongrie. Ses bâtiments principaux sont situés à proximité de la Basilique Saint-Étienne de Pest, quartier Lipótváros, Nádor utca.

Sommaire

HistoireModifier

Les originesModifier

L'Université d'Europe centrale est le résultat d’une série de séminaires tenus à Dubrovnik avant 1989. L'établissement est fondé en 1991 à Budapest dans un contexte marqué par les transitions politiques et économiques des pays de la région ainsi que de l'Europe orientale et de l'URSS. Il s'agit alors de créer un établissement de formation et de recherche consacré à l'étude des mutations induites par l'effondrement du communisme et l'avènement du libéralisme. L'objectif des fondateurs est de favoriser l'émergence d'une élite centre-européenne favorable à la démocratie libérale et à la coopération inter-régionale.

Le développement de l'université actuelleModifier

Après dix ans d’existence, l'université a élargi la portée de son objectif du niveau régional au niveau mondial, avec une attention particulière donnée à la démocratisation et aux Droits de l’Homme partout sur le globe. Depuis, l'université développe une approche académique distincte, combinant les analyses régionales avec une perspective internationale, mettant l’accent sur la recherche comparative et interdisciplinaire afin de générer de nouvelles initiatives tant au niveau académique qu’à celui des politiques publiques, et de promouvoir la bonne gouvernance et l’État de droit.

L'université d'Europe centrale compte désormais plus de 1 500 étudiants d’une centaine de pays différents et 300 membres du corps académique provenant d’une trentaine de pays. La majorité des étudiants de l'institution reçoivent une aide, partielle ou entière, grâce aux 400 millions d’euros de dotation de la part du cofondateur de l’université, George Soros[1].

OrganisationModifier

FonctionnementModifier

L'Université d'Europe centrale est organisée comme une institution américaine, gouvernée par un Conseil d’Administration et une charte du Conseil des régents de l’université de l'État de New York, représentant le Département d'éducation de l’État de New York. Aux États-Unis, l'université est accréditée par la Commission de l'enseignement supérieur de l'Association des universités et écoles des États méridionaux[1]. En Hongrie, elle est reconnue officiellement comme une université privée, accréditée par le Comité hongrois d'accréditation depuis 2004. En avril 2017, cette accréditation est remise en question par une loi hongroise exigeant des établissements d'enseignement étrangers qu'ils offrent un cursus similaire dans leur pays d'origine[2], et que la délivrance en Hongrie d'un diplôme d'un État fédéral fasse l'objet d'un accord avec l'administration fédérale (alors que l'enseignement supérieur est du ressort des États américains)[3],[4]. La Commission européenne lance alors contre la Hongrie une procédure d'infraction pour cette loi jugée non respectueuse de la liberté académique[5],[6].

FacultésModifier

Sites universitairesModifier

Enseignement et rechercheModifier

FormationModifier

L'université d'Europe centrale offre des formations de second et troisième cycle dans les domaines des sciences sociales, humanités, droit, politiques publiques, commerce et management, sciences environnementales et mathématiques.

Échanges internationauxModifier

Activités de rechercheModifier

Relations internationalesModifier

Vie étudianteModifier

Bibliothèque universitaireModifier

La bibliothèque de l'université est l’une des meilleures bibliothèques anglophones d’Europe centrale, dotée d’un site internet interactif et de collections sous format digital dans les domaines des sciences sociales et des humanités. La bibliothèque contient plus de 255 000 documents dans des formats variés, et permet d’accéder à une vaste sélection de bases de données académiques.

Les archives de l’Open Society sont parmi les premières sources de recherches sur la Guerre froide au monde, avec 7 000 mètres de matériaux liés à la vie politique, sociale, économique et culturelle de l’ère communiste. La collection de l’Open Society contient une archive très fournie des rapports et transcriptions de Radio Europe Libre/Radio Liberté, ainsi que la plus dense collection de littérature souterraine de l’Europe centrale et orientale sous le communisme au monde. Les archives regroupent aussi une quantité grandissante de documents écrits et audiovisuels liés aux droits de l’homme et aux crimes de guerre.

Internats et collègesModifier

Vie associativeModifier

Autour de l'universitéModifier

Instituts et institutions universitairesModifier

Sociétés universitairesModifier

PartenariatsModifier

FinancementsModifier

Personnalités liées à l'universitéModifier

Responsables politiquesModifier

Universitaires, chercheursModifier

Intellectuels, journalistes, écrivains, artistesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b http://www.felvi.hu/for_foreig
  2. RTBF et Belga, « Hongrie: le Premier ministre Orban accuse de "tricherie" l'université Soros de Budapest », sur RTBF, .
  3. (hu) Eduline, « Megszavazták a CEU-t ellehetetlenítő javaslatot » [« La proposition rendant impossible la CEU a été votée »], sur eduline.hu, HVG Kiadó, .
  4. Blaise Gauquelin, « En Hongrie, Orban s’attaque à Soros et à l’Europe », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  5. « La Commission européenne lance une procédure d'infraction contre la Hongrie », sur fr.euronews.com,
  6. « Décisions en matière d'infraction, Hongrie, 23 avril au 27 avril 2017 », sur ec.europa.eu,

Voir aussiModifier