Ulrich II de Frise orientale

comte de Frise orientale

Ulrich II est un prince de la maison Cirksena né le à Aurich et mort le dans cette même ville. Il est comte de Frise orientale de 1628 à sa mort.

Ulrich II
Image dans Infobox.
Titre de noblesse
Comte de Frise orientale
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 43 ans)
AurichVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Famille
Père
Mère
Fratrie
Rodolphe-Christian
Sabine-Catherine de Frise orientale (en)
Anne-Marie de Frise orientale
Agnès de Frise orientale (d)
Christine-Sophie de Frise orientaleVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Arms of the house of Cirksena (1).svg
Blason

BiographieModifier

Ulrich II est le cinquième enfant du comte Ennon III et de sa deuxième femme Anne de Holstein-Gottorp. Il devient comte en 1628, à la mort inopinée de son frère aîné Rodolphe-Christian. Le nouveau comte n'est guère préparé à la tâche qui lui incombe : c'est un bon vivant qui s'intéresse davantage aux plaisirs de la table qu'aux affaires du gouvernement. Il semble avoir laissé la gestion du comté à ses chanceliers successifs, Dothias Wiarda (de) (1565-1637) puis Arnold von Bobart (1585-1653)[1].

Son règne coïncide avec la guerre de Trente Ans, conflit qui ravage le Saint-Empire et auquel la Frise orientale n'échappe pas entièrement. Bien que le comté ne soit pas directement impliqué dans les affrontements, ses maigres forces armées ne peuvent empêcher que son territoire soit occupé par des mercenaires et subisse d'importantes déprédations, à l'exception de la ville d'Emden, protégée par ses fortifications. Ulrich II fait pourtant édifier un parc à Aurich pour sa femme Julienne de Hesse-Darmstadt, le Julianenburg (de), ainsi qu'un domaine de chasse pour lui-même, le Tiergarten (de)[1].

Le règne d'Ulrich II voit d'autres développements en Frise orientale. La ville de Großefehn est fondée dans une zone de marécages qui commencent à être drainés pour en faire des terres cultivables et deux gymnasiums sont fondés dans le comté, l'Ulrichsgymnasium (de) à Norden en 1631 et l'Ulricianum (de) à Aurich en 1646[1].

Ulrich II meurt à l'âge de quarante-trois ans en 1648. Comme ses trois fils sont encore mineurs, c'est sa veuve Julienne qui exerce la régence jusqu'à la majorité de l'aîné Ennon-Louis, en 1651.

GénéalogieModifier

Mariage et descendanceModifier

Ulrich II se marie en 1631 avec Julienne (1606-1659), fille du landgrave de Hesse-Darmstadt Louis V et de son épouse Madeleine de Brandebourg. Ils ont trois fils :

AscendanceModifier

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
8. Ennon II, comte de Frise orientale
(1505-1540)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
4. Edzard II, comte de Frise orientale
(1532-1599)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
9. Anne d'Oldenbourg
(1501-1575)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
2. Ennon III, comte de Frise orientale
(1563-1625)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
10. Gustave Ier, roi de Suède
(1496-1560)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
5. Catherine Vasa
(1539-1610)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
11. Marguerite Lejonhufvud
(1516-1551)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
1. Ulrich II, comte de Frise orientale
(1605-1648)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
12. Frédéric Ier, roi de Danemark
(1471-1533)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
6. Adolphe, duc de Holstein-Gottorp
(1526-1586)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
13. Sophie de Poméranie
(1498-1568)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
3. Anne de Holstein-Gottorp
(1575-1625)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
14. Philippe Ier, landgrave de Hesse
(1504-1567)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
7. Christine de Hesse
(1543-1604)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
15. Christine de Saxe
(1505-1549)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

RéférencesModifier

  1. a b et c Deeters 1997.

BibliographieModifier

  • (de) Walter Deeters, « Ulrich II. », dans Martin Tielke (éd.), Biographisches Lexikon für Ostfriesland, vol. 2, Aurich, Ostfriesische Landschaftliche Verlags- und Vertriebsgesellschaft, (ISBN 3-932206-00-2, lire en ligne).

Liens externesModifier