Ouvrir le menu principal

Type 205

classe de sous-marins
Ne doit pas être confondu avec Unterseeboot 205.

Type 205
Image illustrative de l'article Type 205
Le U-1 (S180), en 1967
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin diesel-électrique
Longueur 44,30 m
Maître-bau 4,59 m
Tirant d'eau 3,80 m
Déplacement 419 t (surface)
455 t (plongée)
Propulsion 2 diesel Mercedes-Benz V12 à 4 temps (2 × 440 kW) couplés à un générateur BBC,
1 moteur électrique SSW (1 × 1 100 kW)
Vitesse 10 nd (surface)
17 nd (plongée)
Profondeur Testé à 100 m
Caractéristiques militaires
Armement 8 tubes lance-torpilles de 533 mm
Torpilles et mines marines
Rayon d’action 7,320 km à 4 nd (surface)
422 km à 4 nd (plongée)
Autres caractéristiques
Équipage 4 officiers + 18 marins
Histoire
Constructeurs HDW
Orlogsværftet (da)
A servi dans Naval Ensign of Germany.svg Marine allemande
Pavillon de la marine royale danoise Marine royale danoise
Période de
construction
1961-1968
Période de service 1967–2005
Navires construits 13
Navires désarmés 1
Navires démolis 9
Navires préservés 3

Les sous-marins de type 205 sont une classe de sous-marins à propulsion diesel-électrique, développés par Howaldtswerke-Deutsche Werft AG (HDW) pour la marine allemande. Ils ont été mis au point par l'Ingenieurkontor Lübeck (IKL), dirigé par Ulrich Gabler (de). Destinés aux opérations dans la mer Baltique, ils ont été également mis en œuvre par la marine royale danoise, dans laquelle on les désigne parfois comme « classe Narhvalen » puisque leur adoption s'est traduite par quelques modifications.

Les Types 205 sont une évolution directe des Types 201, avec une coque allongée, une motorisation et des capteurs modernisés. Mais la plus grande différence réside dans le métal de la coque, le ST-52, un acier au carbone en remplacement de l'acier amagnétique des Types 201, à l'origine de nombreux problèmes. La classe suivante, le Type 206, abouti enfin à l'utilisation réussie d'un acier amagnétique.

Notes et référencesModifier


Sur les autres projets Wikimedia :