Troisième amendement de la Constitution des États-Unis

Le troisième amendement de la Constitution des États-Unis d'Amérique fait partie de la Déclaration des Droits. Cet amendement fut proposé par James Madison le . Dans l'histoire des États-Unis, il ne fut jugé qu'une seule fois en 1979.

Cet article fait partie de la série :
Constitution des États-Unis
Description de cette image, également commentée ci-après
Articles de la Constitution
IIIIIIIVVVIVII
Amendements
Déclaration des droits
IIIIIIIVVVIVIIVIIIIXX
Amendements additionnels
XIXIIXIIIXIVXV
XVIXVIIXVIIIXIXXX
XXIXXIIXXIIIXXIVXXV
XXVIXXVII
Amendements proposés
Amendement Blaine
Amendement Bricker
Titres de noblesse
Textes complets de la Constitution
Préambule et articles
Amendements

Histoire modifier

Texte modifier

« No Soldier shall, in time of peace be quartered in any house, without the consent of the Owner, nor in time of war, but in a manner to be prescribed by law. »

« Aucune troupe ne pourra, en temps de paix, être cantonnée dans une maison privée, sans l'autorisation de son propriétaire ; en temps de guerre, le cantonnement ne pourra être effectué que conformément aux règles fixées par la loi. »

Application modifier

Le troisième amendement est un des moins utilisés et des moins amenés devant la cour suprême[1]. Les références à l'application de cet amendement sont le plus souvent des exercices d'imagination, des fictions ou des parodies[2], certainement à cause de la rareté des cas où des soldats sont effectivement cantonnés dans des maisons privées[1].

Dans la culture populaire modifier

  • Dans l'épisode 496 de la bande dessinée xkcd, Secretary: Part 3, l'un des personnages invoque le troisième amendement, au lieu du cinquième.

Notes et références modifier

  1. a et b (en) The Third Amendment: Forgotten but Not Gone - Tom W. Bell,, 2 William & Mary Bill of Rights J. 117 (1993)
  2. (en) « Third Amendment Rights Group Celebrates Another Successful Year », The Onion,

Annexes modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier