Ouvrir le menu principal

Trocha Pura Colombiana

race de chevaux

Trocha Pura Colombiana
Trocha Pura Colombiana monté
Trocha Pura Colombiana monté
Région d’origine
Région Drapeau de la Colombie Colombie
Caractéristiques
Morphologie Cheval d'allures
Taille 1,36 à 1,50 m
Poids 310 à 330 kg
Robe Généralement alezan
Tête Profil rectiligne
Pieds Petits
Caractère Vif mais docile
Autre
Utilisation Selle

Le Trocha Pura Colombiana est une race de chevaux d'allures, originaire de Colombie, développée à partir du Paso fino colombien dans les années 1960. Cette race est caractérisée par une allure particulière, la « trocha », une sorte de trot confortable à quatre temps.

HistoireModifier

La race est aussi appelée « Trochador », « Trocha »[1], et « Trocha colombiana »[2], le mot « trocha » signifiant « chemin » ou « piste »[3]. Ces chevaux ont été développés à partir du Paso fino colombien dans les années 1960[2], et a reçu son nom actuel afin d'être différenciée de ce dernier[3]. Elle descend, comme le Paso, de chevaux de type espagnol introduits en Colombie à partir du XVIe siècle[4].

L'association gérant la race est la Cundinamarca CORPOICA; elle dispose d'un stud-book[4].

DescriptionModifier

Il présente le type du cheval colonial espagnol[3]. La base de données DAD-IS indique une taille moyenne de 1,36 m chez les femelles et 1,40 m chez les mâles, pour un poids moyen respectif de 310 et 330 kg[4]. Le guide Delachaux (2014) cite 1,37 m chez les femelles et 1,40 m en moyenne chez les mâles[2]. CAB International (2016) indique 1,40 m à 1,50 m[1].

La tête est de profil rectiligne[4], dotée d'un front large, et portée haut sur une encolure musclée[5]. Le volume corporel eumétrique, et les proportions sont mediolignes[4], avec une morphologie globalement légère[1]. Les pieds sont petits, crinière et queue sont abondantes[5].

La robe est le plus souvent alezane[4],[1], mais toutes les couleurs sont possibles[1], en particulier le bai[2].

En Colombie, ces chevaux vivent généralement en écurie, et sont nourris de concentrés[4]. Leur fertilité et le taux de survie des poulains sont réputés bas[4]. Le caractère est réputé vif mais docile[4].

AlluresModifier

Article connexe : Allures (équitation).

La race se distingue par une allure diagonale à quatre temps particulière, la trocha, consistant en un trot très rapide et confortable[2].

Le Trocha Pura Colombiana a fait l'objet d'une étude visant à déterminer la présence de la mutation du gène DMRT3 à l'origine des allures supplémentaire : l'étude de 67 sujets a permis de détecter la présence de cette mutation chez 10,4 % d'entre eux, et de confirmer l’existence de chevaux avec des allures supplémentaires parmi la race[6]

UtilisationsModifier

Il est essentiellement employé comme cheval de selle, il sert notamment pour le travail du bétail[1].

Diffusion de l'élevageModifier

L'étude menée par l'Université d'Uppsala en 2007 le signale comme race locale sud-américaine, et n'indique pas de niveau de menace[7]. Il semble toutefois que la race soit commune et populaire en Colombie[2],[4].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f Porter et al. 2016, p. 509.
  2. a b c d e et f Rousseau 2014, p. 496.
  3. a b et c Porter et al. 2016, p. 510.
  4. a b c d e f g h i et j DAD-IS.
  5. a et b Rousseau 2014, p. 497.
  6. (en) M. Promerová, L. S. Andersson, R. Juras et M. C. T. Penedo, « Worldwide frequency distribution of the ‘Gait keeper’ mutation in the DMRT3 gene », Animal Genetics, vol. 45, no 2,‎ , p. 274–282 (ISSN 1365-2052, DOI 10.1111/age.12120, lire en ligne, consulté le 17 décembre 2017).
  7. (en) Rupak Khadka, « Global Horse Population with respect to Breeds and Risk Status », Uppsala, Faculty of Veterinary Medicine and Animal Science - Department of Animal Breeding and Genetics, , p. 61.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • [Porter et al. 2016] (en) Valerie Porter, Lawrence Alderson, Stephen J.G. Hall et Dan Phillip Sponenberg, Mason's World Encyclopedia of Livestock Breeds and Breeding, CAB International, , 6e éd., 1 107  p. (ISBN 1-84593-466-0, OCLC 948839453), « Trocha Pura Colombiana », p. 508-509.   
  • [Rousseau 2014] Élise Rousseau (ill. Yann Le Bris), Tous les chevaux du monde, Delachaux et Niestlé, , 544  p. (ISBN 2-603-01865-5), « Trochador », p. 496-497.