Trini Lopez

chanteur americain de variétés

Trini Lopez (de son vrai nom Trinidad Lopez III) est un chanteur et guitariste de pop, rock et folk américain d'origine mexicaine né le à Dallas et mort le à Palm Springs.

Trini Lopez
Image dans Infobox.
Trini Lopez en 1963.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
Palm SpringsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Trinidad Lopez III
Nationalité
Domicile
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instrument
Label
Genre artistique
Site web

Il fut très populaire dans les années 1960 et est resté célèbre pour sa version de If I Had a Hammer.

BiographieModifier

Trini Lopez sort ses deux premiers albums à la fin des années 1950. Repéré par l'arrangeur Don Costa en 1962, il enregistre l'année suivante If I Had A Hammer, une reprise de Pete Seeger qui sera son plus grand succès, se classant no 3 dans les hit-parades. L'album Trini Lopez At PJ's sera disque d'or. En 1964, il passe en première partie à l'Olympia de Paris avec les Beatles alors que Sylvie Vartan est tête d'affiche.

Il appliquera plus ou moins toujours la même recette : des standards de la chanson (What'd I Say, La bamba, Shame And Scandal...) repris dans une ambiance de fête avec des cris et des applaudissements en fond sonore. Au cours de sa carrière, il aborde tous les styles musicaux dans des albums thématiques : The Latin Album, The Folk Album, The Love Album, Welcome To Trini Countryetc.

En 1967, il est acteur dans le film Les Douze Salopards de Robert Aldrich. En cours de tournage, son agent tente de renégocier le salaire de l'acteur/chanteur. Le réalisateur refuse et décide de faire mourir précocement et hors-écran le personnage, avant le début de l'action du commando-suicide.

En 1970, il interprète la chanson du générique d'ouverture (identique au titre original anglophone), du film Le Reptile : There was a crooked man[1].

Il chantera, lors du Réveillon Rock'n Roll Show de 1994, sur TF1, en duo avec Dorothée, sa chanson If I Had A Hammer.

Trini Lopez continuait toujours à chanter, jusqu'à son décès le à Palm Springs (Californie), des suites de la Covid-19[2],[3].

AlbumsModifier

  • 1963 Live at PJ's
  • 1963 More Trini Lopez Live at PJ's
  • 1964 On the Move
  • 1964 Live at Basin St. East
  • 1964 The Latin Album
  • 1965 The Folk Album
  • 1965 The Love Album
  • 1965 The Rhythm and Blues Album
  • 1965 The Sing Along World of Trini Lopez
  • 1965 Trini Lopez Live in South Africa
  • 1966 Trini
  • 1966 The Second Latin Album
  • 1967 In London
  • 1967 Now!
  • 1968 It's a Great Life
  • 1968 Welcome to Trini Country
  • 1969 The Whole Enchilada
  • 1969 The Trini Lopez Show
  • 1970 Viva
  • 1971 Trini Lopez Live in Tokyo
  • 1977 Y Su Alma Latina
  • 1978 Transformed By Time
  • 1991 The 25th Anniversary Album
  • 1998 Dance Party
  • 2000 Aylole-Aylola
  • 2001 Dance the Night Away
  • 2002 Legacy: My Texas Roots
  • 2005 Romantic and Sexy Guitars
  • 2008 Ramblin' Man

(hors compilations et ré-enregistrements).

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Notes et référencesModifier

  1. http://kirk.douglas.free.fr/filmo_reptile.htm
  2. (en) « BREAKING NEWS: Trini Lopez has passed away », sur guitar.com, (consulté le 11 août 2020)
  3. (en) « Trini Lopez III Dead: Legendary Singer Dies 83 From Covid-19 », sur heavy.com, (consulté le 11 août 2020)

Liens externesModifier