Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Treille (homonymie) et Treillage.
Treilles en pergolas de la vallée d'Aoste (vignoble) de la Vallée d'Aoste dans les Alpes

La treille est un type de conduite de la vigne utilisé en viticulture dans certains jardins, façades de maison, ou vignobles. Il consiste à faire monter des ceps, contre un mur, un treillage, une pergola, ou un arbre (hautain)[1].

Sommaire

ÉtymologieModifier

Le mot treillage, issu du mot treille, désigne l'art des menuisiers de jardins, les treillageurs. Ce qui était l'art des vignerons (le vin de la treille) et des jardiniers, s'exprime à partir de la Renaissance, dans des palis, espaliers, palissades, rotondes, et tunnels voûtés, dans le bosquet de l'Encelade du jardin de Versailles entre-autres...

Treilles de vigneModifier

Treilles de plantes diversModifier

BibliographieModifier

  • La Rivière, Méthode pour bien cultiver les arbres à fruits et pour élever les treilles, Paris, Firmin Didot, , 324 p.
  • V. F. Lebeuf, Culture et traitement de la vigne, ou guide du vigneron et de l’amateur de treilles, Paris, Roret, , 284 p.
  • J. C. Le Bihan, Cultiver sa treille bio, Mens, Terre Vivante Éditions, , 162 p.
  • Le Bihan, J. C. (2011) « Une treille ? ça se tente », Les 4 Saisons au jardin bio, n° 190, sept-oct 2011, p. 32-36.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier