Ouvrir le menu principal

Le Traité de Rarotonga, ou Traité pour une zone exempte d'armes nucléaires dans le Pacifique sud (South Pacific Nuclear Free Zone Treaty), vise à créer une zone d'exclusion des armes nucléaires dans le Pacifique sud. Il fut signé à Rarotonga, dans les Îles Cook, le et est entré en vigueur le .

Les États signataires en 1985 sont l'Australie, les Îles Cook, les Fidji, les Kiribati, Nauru, la Nouvelle-Zélande, Niué, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Salomon, les Samoa, les Tonga, les Tuvalu et le Vanuatu. Le traité a par la suite été ratifié par l'ensemble de ces signataires.

Il y a trois protocoles : le premier porte sur les territoires de la région détenus par des États dotés de l'arme nucléaire et les deux autres protocoles traitent de la relation de ces États nucléaires avec les États parties au traité. La France et le Royaume-Uni ont signé et ratifié les trois protocoles en 1996 ; les États-Unis les ont signés la même année mais ne les ont pas ratifiés ; la Chine a signé et ratifié les protocoles 2 et 3 en 1987

Sommaire

Liste des États partiesModifier

 
Participation au Traité de Rarotonga
  • Signé et ratifié
État Signé le Ratifié le
  Australie
  Fidji
  Îles Cook
  Salomon
  Kiribati
  Nauru
  Niue
  Nouvelle-Zélande
  Papouasie-Nouvelle-Guinée
  Samoa
  Tonga
  Tuvalu
  Vanuatu

Liste des États dans le Pacifique sud non partiesModifier

Voir aussiModifier

Lien externeModifier