Traité d'Alcoutim

Le Traité d'Alcoutim, référé à l'époque comme la Paix d'Alcoutim, fut célébrée le à Alcoutim, entre les rois Ferdinand Ier de Portugal (1367-1383) et Henri II de Castille. Ce traité met fin à la première des guerres fernandines.

PrésentationModifier

Par ses clauses, le souverain portugais s'engageait à maintenir de bonnes relations avec le roi de France.

Outre la paix, le traité stipulait le mariage du roi portugais avec ELeonore fille du roi de Castille[1]

Le traité fut confirmé la même année, à Toro, par les souverains, la noblesse et les prélats du Royaume de Castille.

L'année suivante, un nouvel accord fut conclu: le Traité de Tui (1372), qui modifiait les conditions proposées à Alcoutim: l'engagement du mariage est abandonné et les frontières antérieures au traité d'Alcoutim sont rétablies[2].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Lien externeModifier