Ouvrir le menu principal

Tours de Cabrenç

tours à Lamanère et Serralongue (Pyrénées-Orientales)

Tours de Cabrenç
Image illustrative de l’article Tours de Cabrenç
Les tours de Cabrenç
Nom local Torres de Cabrenç
Période ou style roman
Début construction XIe siècle
Fin construction XIIIe siècle
Propriétaire initial Seigneurs de Cabrenç
Destination initiale Château fort, tour à signaux
Propriétaire actuel Communes de Serralongue et Lamanère
Destination actuelle Ruines, antenne relais, table d'orientation
Protection Logo monument historique Classé MH (1988, 1994, Tour médiane et château, puis tour Nord)
Coordonnées 42° 21′ 56″ nord, 2° 32′ 30″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Vallespir (Catalogne)
Région Languedoc-Roussillon
Département Pyrénées-Orientales
Commune Lamanère/Serralongue

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Tours de Cabrenç

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

(Voir situation sur carte : Pyrénées-Orientales)
Tours de Cabrenç

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Tours de Cabrenç

Les tours de Cabrenç, ou château de Cabrenç, sont un château médiéval en ruines situé sur la limite des communes de Lamanère et Serralongue, en Haut-Vallespir, dans le département français des Pyrénées-Orientales.

Situé sur un éperon rocheux surplombant des vallées, le château est muni de trois tours. Il était également muni d'une chapelle dédiée à Saint-Michel, dont il ne reste plus que quelques ruines[1]. Il est accessible à pied depuis Lamanère par un sentier balisé demandant environ deux heures de marche[2].

Construit au XIe siècle, il est classé Monument historique : en 1988 pour la tour médiane et les ruines du château, en 1994 pour la tour Nord[3].

SituationModifier

La tour à signaux , dans laquelle on peut monter, est située à 1287 m. C'est de cette tour que des signaux de fumée étaient émis lorsque qu'une invasion par le sud se produisait. La tour médiane (1320 m) était celle qui abritait une petite garnison. Enfin, le château (1338 m) presque entièrement ruiné était la demeure seigneuriale.[réf. nécessaire]

 
Vue générale sur le Haut-Vallespir avec les 3 tours de Cabrenç

Le siteModifier

 
Plan du site par A. Ratheau (1867).

HistoireModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Julie Vivier et Sylvain Lapique (préf. Virginie Czerniak), Guide des Pyrénées romanes, Toulouse, Éditions Privat, , 365 p. (ISBN 978-2-7089-6902-5)
  • Lluís Basseda, Toponymie historique de Catalunya Nord, t. 1, Prades, Revista Terra Nostra, , 796 p.
  • Alexandre-Félix Ratheau, « Les ruines de Cabrenç », Bulletin monumental, Société française d'archéologie,‎ , p. 142-154 (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (ca) « Castell de Cabrenys (o de Serralonga) », dans Catalunya romànica, t. XXV : El Vallespir. El Capcir. El Donasà. La Fenolleda. El Perapertusès, Barcelone, Fundació Enciclopèdia Catalana,

NotesModifier