Ouvrir le menu principal

Tour de Bohême

compétition de cyclisme
Tour de Bohême
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création
Disparition
Éditions 35
Type / Format course à étapes
Périodicité annuel
Lieu(x) Drapeau de la République tchèque République tchèque

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : République tchèque Lubor Tesař
Plus titré(s) Drapeau : Tchécoslovaquie Miroslav Sýkora
(4 victoires)

Le Tour de Bohême est une compétition cycliste se disputant par étapes, sur l'actuel territoire de la République tchèque. La Bohême est le nom historique de cette partie occidentale de l'ancienne Tchécoslovaquie.

Sommaire

HistoireModifier

La Tchécoslovaquie naît en octobre 1918 sur les décombres de l'Empire austro-hongrois. Formée de deux entités historiques et géographiques distinctes la Bohême et la Slovaquie, la jeune République avait une forte tradition sportive, en particulier en Bohême, où est créée dès 1883 une fédération cycliste[1] et où, à partir de 1887, un championnat de Bohême est disputé chaque année. De 1919 à 1938 la fédération cycliste tchécoslovaque attribue un titre de Champion de Tchécoslovaquie, mais aucun organisateur potentiel (Fédération, journal) ne met sur pieds une compétition cycliste qui en faisant le parcours du pays et son tour, en aurait marqué symboliquement l'espace, comme ce fut le cas pour la Bulgarie, la Pologne, la Roumanie et la Yougoslavie. La course dont l'impact sportif semble le plus fort est Prague-Karlovy Vary-Prague[2], créée en 1921. Elle se court en Bohême, dont l'unité territoriale est mise à mal à l'Ouest par le problème des Sudètes, entre Prague et l'ancienne Karlsbad vers l'Ouest donc, et non vers l'Est ou vers Bratislava.
Dans les années qui suivent la fin de Deuxième Guerre mondiale, les autorités sportives de la Tchécoslovaquie créent tardivement un tour cycliste de Tchécoslovaquie. Alors que la Course de la Paix, entre Prague et Varsovie en Pologne est créée en 1948, et prolongée par jusqu'à Berlin en 1950, la première édition du Tour de Tchécoslovaquie a lieu en 1953.
Le vainqueur de ce premier Tour de Tchécoslovaquie est Jan Veselý. Pourtant dès 1954 le Tour de Slovaquie voit le jour dans la partie orientale du pays. Le Tour tchécoslovaque, compétition[3]à éclypses, n'est plus organisé après 1963. Après Antonin Svab en 1954, Wojtech Pecina en 1958, Miroslav Mares en 1959, Pavel (ou Fr.?) Konecny en 1960, Jan Novak en 1961, Jan Smolík, vainqueur en 1962 et 1963 clôt le palmarès.

Le Tour de Bohême, de l'ensemble tchécoslovaque, est créé en 1968[4]. Les dates où se courent le Tour de Bohême, fixées par dans le calendrier international de lUCI se situent au mois de juillet. Celles du Tour de Slovaquie sont au mois d'août. Il est à remarquer à la lecture du palmarès de ces deux compétitions, que si un petit nombre de coureurs tchécoslovaques ont inscrit leur nom parmi les vainqueurs des deux courses (en incluant le Tour de Tchécoslavaquie) entre 1954 et 1992, aucun n'a réalisé le doublé la même année.

Après 1990, le Tour de Bohême demeure parmi les courses inscrites au calendrier international[5], mais en 1994 il change d'appellation et devient le "Bohemia Crystal Tour", dont l'existence est réduite à deux éditions. Dans le même temps le Tour de Slovaquie ne connait pas d'interrerution. En 1993, la Course de la Paix n'eut qu'un parcours réduit au seul territoire de la République tchèque, sur des routes habituellement dévolues au Tour de Bohême[6] : Tabor (ville départ)- Mlada-Boleslav - Trutnov - Novy-Bor.

En 1998 c'est sous l'appellation Ytong Bohemia Tour, que reparaît le Tour de Bohême[7]. L'épreuve n'est plus courue après 2004.

Il semble que le nom à venir de cette compétition devienne Tour cycliste tchèque. Modestement organisée sur un seul jour en 2009[8] cette compétition, vécue comme une renaissance du Tour de Bohême, a eu lieu en juillet 2010. Disputé dans la région d'Olomouc, le Tour cycliste tchèque, long de 486 kilomètres, répartis en 3 étapes et un prologue, s'est achevé par la victoire d'un coureur local, Leopold König.

Les réalisateurs du doublé tchécoslovaque : Tour de Bohême (et Tour de Tchécoslovaquie) / Tour de SlovaquieModifier

La Tchécoslovaquie a cessé d'exister en 1993. Deux coureurs tchèques sont cependant à mentionner pour avoir réalisé le doublé

PalmarèsModifier

Année Vainqueur Deuxième Troisième
1968   Bretislaw Soucek   Alex Svoboda   Jiri Prchal
1969   Miloš Hrazdíra   Jindrich Marek   Jiri Prchal
1970   Rudolph Labus   Petr Matousek   Miloš Hrazdíra
1971   Jan Smolík   Rudolph Labus   Jiri Mainus
1972   Miloš Hrazdíra   Jiri Prchal   Vlastimil Moravec
1973   Jiri Bartolsic   Rudolph Labus   Lubomir Zajac
1974   Jiri Bartolsic   Jiri Prchal   Michal Klasa
1975   Vlastimil Moravec   Petr Bucháček (en)   Jiri Prchal
1976   Zdenek Janda   Jiri Prchal   Jaroslav Poslusny
1977   Bernd Drogan   Jiří Škoda   Petr Matousek
1978   Jiří Škoda   Ladislav Ferebauer   Luder Mraz
1979   Ladislav Ferebauer   Jiri Bartolsic   Ladislav Foldina
1980   Ladislav Ferebauer   Henke Svatopluk   Ludek Kubias
1981   Miroslav Sýkora   Jiri Bartolsic   Martin Göetze
1982   Miroslav Sýkora[10]   Ladislav Ferebauer   Jozef Regec
1983   Miroslav Sýkora   Jiří Škoda   Miloš Hrazdíra
1984   Lubomir Burda   Hardy Groeger   Olaf Ludwig
1985   Miroslav Sýkora[11]   Jiří Škoda   Jan Posipenka
1986   Otakar Fiala   Vladimir Kozarek   Jiri Traznivek
1987   Vaclav Toman   Ludvik Styks   Miroslav Vasicek
1988   Miroslav Vasicek   Stephan Gottschling   Radovan Fořt
1989   Éric Pichon   Otakar Fiala   Jan Jesiak
1990   Roman Kreuziger   Ludek Styks   Pavel Padrnos
1991   Vaclav Toman   Otakar Fiala   Vladimir Svehlik
1992   Tomas Velecky   Pavol Zabudan   Pavel Camrda
1993   Jan Ullrich   Jorn Reuss   Alex Kaltenhuber
1994   Pavel Padrnos   František Trkal   Alex Kaltenhuber
1995   Vladimir Svehlik   Heiko Latocha   Slavomir Heger
1996
1997
pas disputé
1998   Ondřej Sosenka   Milan Kadlec   René Andrle
1999   Jaroslav Bílek   Jan Bratkowski   Miroslav Kejval
2000   Ondřej Sosenka   Milan Kadlec   Valter Bonca
2001   Ondřej Sosenka   Milan Kadlec   Michal Hrazdíra
2002   Milan Kadlec   Michal Kalenda   Timo Scholz
2003   Zbigniew Piątek   Ralf Grabsch   Peter Renang
2004   Lubor Tesař   Jan Falynec   Milan Kadlec

Notes et référencesModifier

  1. Pour marquer les 80 ans de son existence, l'Administration des Postes de Tchécoslovaquie émet en 1963 un timbre-poste commémorant le 80e anniversaire du cyclisme tchécoslovaque.
  2. La plupart des vainqueurs de cette épreuve sont issus des clubs cyclistes praguois, cf le palmarès (Listny vítězů)
  3. De 1953 à 1963, le Tour de Tchécoslovaquie a été disputé 8 fois en l'espace de 11 ans. Jan Smolík remportait les éditions de 1962 et 1963. Cf Vélo plus, 1987 de Harry Van den Bremt et René Jacob.
  4. Le palmarès 1968-1987 provient de :
    • René Jacobs & autres, Vélo plus, édité par Het Nieuwsblad, cité ci-dessus, page 258.
    • Pointage des palmarès annuels des saisons cyclistes dans Miroir du cyclisme, Vélo Magazine, et Le Cycle.
    • Forum de "Mémoire du cyclisme".
  5. Vérification faite pour 1991 et 1992, calendrier des courses amateurs publié par Miroir du cyclisme, N° 440 et 452
  6. Voir page 146-147, de Lexikon Radsport,(Verlag die Werstatt, Göttingen, 2005) la mise au point de l'auteur, Ralf Schröder, sur le sauvetage de la Course de la Paix par les dirigeants du cyclisme tchèque.
  7. C'est le palmarès de cette compétition, entre 1998 et 2004, qui est donné ici. La source en est le site "archives du cyclisme"
  8. Le 30 septembre 2009, résultats du "Czech Cycling Tour" (třetí závod) : 1re Alois Kaňkovský (Dukla de Prague). Cf site "vysledky.cyklovyvysledkie.cz" de la fédération tchèque de cyclisme.
  9. Sous réserve, car l'annuaire Velo plus, de Van den Bremt et Jacobs donne pour vainqueur du Tour de Tchécoslovaquie 1960 Fr. Konecny et non P. Konecny
  10. Miroir du cyclisme donne pour vainqueur en 1982 le soviétique Yuri Abramov devant le jeune Uwe Ampler
  11. Miroslav Sykora, recordman des victoires en Bohême, a remporté par ailleurs le Tour de Slovaquie en deux occasions, 1977 et 1984.

Lien externeModifier