Ouvrir le menu principal

Rudolph Labus

cycliste slovaque
Rudolph Labus
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (71 ans)
LevočaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités

Rudolph Labus, né le à Levoča, Slovaquie est un coureur cycliste tchécoslovaque, qui courut de nombreuses courses internationales. Il est connu en France pour avoir gagné en 1969 le Grand Prix cycliste de L'Humanité.

BiographieModifier

Rudolph Labus, est originaire de Slovaquie, région orientale de la Tchécoslovaquie ; il avait pour métier celui de mécanicien[1], et courait sous les couleurs de l'Inter de Bratislava; mais lors de sa victoire en 1969 au Grand Prix cycliste de L'Humanité il était militaire et était membre du club Dukla de Brno. C'est le club dont il porte les couleurs durant sa carrière cycliste ultérieure. Coureur de petit gabarit (1,60 m, 60 kg), il a pris le départ de quatre Courses de la Paix[2]. Lors de sa dernière participation en 1974, il était "capitaine de route" de l'équipe tchécoslovaque.

Rudolph Labus a également participé au Tour de l'Avenir.

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Cette notice a pour base celle publiée dans le magazine Miroir du cyclisme, N° 115, juin 1969, complétée par la consultation des palmarès des Courses cyclistes "amateurs".
  2. En 1972 il abandonnait, cf N° spécial Friedensfahrt 40., édition d'avant-course, de Neues Deutschland, 1987.
  3. Le "Grand Prix de la Libération" est disputé à Rome depuis 1946. Couru chaque 25 avril, il venait à l'origine en appui de la célébration de la Libération (du fascisme) de la ville par les troupes alliées au printemps 1944 (5 juin 1944) et de la proclamation le 25 avril 1945 de l'Insurrection générale italienne par le Conseil national de la Résistance Italienne.
  4. Annuaire Velo 1977. La Course Brno- Prostejov-Brno, 283 km en 2 jours et 4 "demi"-étapes, est disputée les 29-30 juin 1976.
  5. C'est semble-t-il la dernière victoire de Rudolph Labus dont le palmarès est reconstitué ici en consultant les annuaires Velo de René Jacobs, Robert de Smet et Hector Mahau, années 1970 à 1980.

Lien externeModifier