Tony Banks (musicien)

musicien britannique et membre de Genesis
Tony Banks
Description de cette image, également commentée ci-après
Tony Banks lors d'un concert de
Genesis à Old Trafford en 2007
Informations générales
Nom de naissance Anthony George Banks
Naissance (70 ans)
East Sussex, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale auteur-compositeur-interprète
Genre musical Rock progressif, musique symphonique, pop rock
Instruments claviers, piano, synthétiseurs, guitare, basse, percussions, chant
Années actives depuis 1967
Labels Charisma Records
Polydor Records
Virgin Records
Atlantic Records
Giant Records
Reprise Records
Naxos Records

Anthony George Banks dit Tony Banks est un auteur-compositeur-interprète britannique né le .

Il est surtout connu en tant que claviériste et principal auteur-compositeur du groupe rock progressif Genesis, dont il est également l'un des membres fondateurs. De sa fondation en 1967 jusqu'à sa tournée la plus récente, en 2007, lui et Mike Rutherford sont les deux seuls membres constants de l'histoire du groupe. Il a également publié plusieurs albums solo.

BiographieModifier

Banks suit des cours à l'école de Charterhouse au milieu des années 1960, où il rencontre son camarade Peter Gabriel en 1965. Avec le batteur Chris Stewart, ils forment un groupe nommé The Garden Wall. Ce groupe fusionne avec un autre appelé Anon, avec Richard Macphail au chant, Michael Rutherford et Anthony Phillips à la guitare, Rivers Job à la basse et Rob Tyrell à la batterie. Après la fusion de ces deux formations, ils enregistrent quelques démos qui les conduisent à former le groupe Genesis, après leur rencontre avec un ancien étudiant de Charterhouse devenu producteur de disques, Jonathan King.

Genesis (1968-1998)Modifier

Durant ses premières années progressives, les talents de compositeur de Banks influencent fortement la direction musicale de Genesis, et ses solos de claviers élaborés tels que l'intro au piano de Firth of Fifth et la section instrumentale de The Cinema Show sont un des cachets qui établissent le son hors limite du groupe. Des chansons notables du répertoire de Genesis écrites par Banks incluent Many Too Many, One for the Vine, et la ballade-hymne Afterglow, qui reste une chanson populaire en concert pendant des années.

Jusqu'en 1980, il joue également de la guitare 12 cordes avec Genesis, sur les albums et en concert.

Avec Mike Rutherford, Tony est le seul membre de Genesis à avoir joué sur tous les albums (studios et live) du groupe.

Carrière en solo (1979-1995)Modifier

Après le départ du chanteur Peter Gabriel en 1975 puis celui du guitariste Steve Hackett en 1977, Banks est le premier membre du trio restant à sortir un album solo.

Il publie ainsi en 1979, A curious feeling, un album aux ambiances progressives sur lequel, en plus des claviers, il joue de la guitare, de la basse et des percussions, accompagné à la batterie par Chester Thompson, batteur de Genesis en concert, et au chant par Kim Beacon (décédé en 2001), chanteur du groupe folk écossais String Driven Thing.

En 1983, il sort son deuxième album The Fugitive, teinté de pop et plus minimaliste que le précédent, sur lequel il s'essaye au chant, joue des claviers et programme une boite à rythmes, accompagné à la guitare par Daryl Stuermer, guitariste-bassiste de Genesis en concerts, à la basse par Mo Foster (qui a déjà collaboré avec Phil Collins) et par trois batteurs dont Steve Gadd.

En 1989, il réalise l'album Bankstatement avec Steve Hillage qui le coproduit et joue de la guitare, et au chant Jayney Klimek et Alistair Gordon. Une section de cuivres est également présente sur cet album.

En 1991, il sort Still sur lequel participent plusieurs chanteurs, Nik Kershaw, Fish ancien chanteur du groupe Marillion, Andy Taylor et Jayney Klimek, et une flopée de musiciens dont le fidèle Daryl Stuermer à la guitare et Pino Palladino à la basse (déjà présent sur Bankstatement).

En 1995, Tony publie Strictly Inc. son dernier album solo dans le style rock, avec toujours Daryl Stuermer à la guitare, mais aussi Nathan East à la basse (qui a lui aussi joué avec Phil Collins), le chanteur Jack Hues du groupe Wang Chung, et le batteur John Robinson. L'album se termine par une pièce de plus de 17 minutes, An Island in the Darkness, dans le style progressif de Genesis.

Mais contrairement à ses camarades, Mike Rutherford et son groupe Mike and the Mechanics, et Phil Collins en solo, qui ont beaucoup de succès, Banks ne touche qu'un public restreint de passionnés de Genesis.

Malgré ceci, il reste un des instrumentistes et compositeurs les plus respectés de l'histoire du rock[réf. souhaitée].

En , sort un boîtier de 4 CD intitulé A chord too far : il s'agit d'une compilation de ses albums solos de 1979 avec A curious feeling à 2012 avec Six. Disponible sur Cherry Red Records.

Compositeur de musique de film (1978-1986)Modifier

Banks compose aussi des musiques de film.

The Shout en 1978 avec Mike Rutherford et Rupert Hines, est sa première contribution pour la musique de films.

Puis il compose la BO de À toute vitesse (Quicksilver) (avec Kevin Bacon) incluant la pièce Shortcut to somewhere avec Fish (qui possède une voix très très proche de Peter Gabriel), Lorca and the Outlaws et The Wicked Lady.

Compositeur classique (2002-2018)Modifier

Après la dissolution de Genesis en 1999, Banks compose des musiques pour orchestre, qu'il commence à enregistrer en 2002.

En 2004, sort Seven: A Suite for Orchestra, pièces orchestrales interprétés par le London Philharmonic Orchestra, avec Tony au piano sur trois d'entre elles.

En 2012, il confirme sa vocation à écrire des pièces pour orchestre en publiant Six, album réalisé avec l'orchestre philharmonique de Prague. Charlie Siem joue du violon et Martin Robertson du saxophone, chacun sur un titre. C'est le premier album de Tony sur lequel il ne joue pas.

En 2018, il sort son troisième album de musique symphonique Five. L'orchestre est cette fois le Czech National Symphony Orchestra. Tony y joue du piano et du célesta. On y retrouve aussi John Barclay au cornet et à la trompette, Martin Robertson au saxophone, Frank Ricotti aux percussions et Skail Kanga à la harpe.

Genesis reformé (2007 et 2021)Modifier

En 2007, Banks ajoute un nouveau chapitre à sa belle histoire avec Genesis en participant avec Phil Collins et Mike Rutherford à un retour sur scène pour une série de concerts en Europe et en Amérique du Nord, culminant avec un dernier concert entièrement gratuit à Rome devant un public estimé à un demi million de personnes le . C'est la dernière année où Tony donne des concerts.

En 2020, il ajoute un ultime chapitre à l'histoire de Genesis en participant avec Phil Collins et Mike Rutherford à un retour sur scène pour une série de concerts en Grande-Bretagne et en Irlande prévue pour novembre-décembre. Cependant en raison de la pandémie de Covid-19, la tournée est reportée une première fois au printemps 2021, puis à l'automne 2021.

HommageModifier

En 1998, quelques fans forment un groupe hommage nommé Strictly Banks, et reprennent des chansons solo de Tony, marquant leur première représentation devant un public pour la plupart d'entre eux.

Discographie soloModifier

Albums studioModifier

CompilationsModifier

  • 1986 : Soundtracks : Contient des pièces des albums QQuicksilver et Lorca and the Outlaws.
  • 2019 : Banks Vaults: The Albums 1979-1995 (Coffret 8CD/DVD)

Albums orchestrauxModifier

Bandes Originales de filmModifier

  • 1978 : Le Cri du sorcier (The Shout) : Avec Rupert Hine et Mike Rutherford, n'est pas disponible en album.

B. O. en albumsModifier

B. O. QuicksilverModifier

  • 1986 : Contient la Bande Originale du film homonyme, avec des titres chantés par Roger Daltrey, Fiona, Peter Frampton, John Parr et Marilyn Martin, Ray Parker Jr. et Helen Terry + 3 titres de Tony Banks, Shortcut to Somewhere avec Fish, Quicksilver Suite I/Rebirth/The Gypsy et Quicksilver Suite II/Crash Landing.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :