Tingis (en berbère: ⵜⵉⵏⴳⵉⵙ) est une déesse d'Afrique du Nord. Selon la légende, la ville de Tanger aurait été fondée par Sophax en hommage à sa mère Tingis, épouse du géant Antée[1] Antée était le fils titanesque de Gaïa et Poséidon, il vivait en Libye dont il était roi et célèbre pour avoir combattu Héraclès lors de ses Douze Travaux, selon Histoire naturelle de Pline l'Ancien.

MythologieModifier

L'historien et archéologue Mustapha Ouachi a remarqué que la ville de Tanger est géographiquement liée à son mythe. La mère d'Antée était la déesse de la Terre tandis que son père était Poséidon qui était le dieu de la mer, selon la légende berbère. En effet, Hérodote considérait Poséidon comme un ancien dieu libyen adopté par les anciens Grecs, comme Athéna qui fut associée à Tanit.

Selon Plutarque, les Amazigh croyaient qu'Héraclès épousa Tingé après la mort d'Antée et furent les parents de Sophax. Selon le mythe, Sophax a construit la ville de Tanger (qui était connue sous le nom de Tingis selon les sources anciennes) et l'a nommée d'après sa mère[2].

Fondée par les Berbères, Tingis était une ville importante du royaume de Maurétanie. Ce dernier a été fondé par le roi Syphax, dont le nom est similaire à celui de Sophax, le roi mythique et fondateur de Tanger[3],[4].

Notes et référencesModifier

  1. Pierre Grimal, Dictionnaire de mythologie grecque et romaine, PUF, 2005.
  2. City of Tangier - A Celebrity Hotspot
  3. Livy, 30.12
  4. Syphax or Sophax: king of the Masaeisylians

Liens externesModifier