Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mansourian.
Tigran Mansourian
Description de l'image Տիգրան Մանսուրյան.jpg.

Naissance (80 ans)
Beyrouth Drapeau du Liban Liban
Activité principale compositeur
Style musique contemporaine
Maîtres Edvard Bagdasaryan, Lazar Saryan

Tigran Mansourian (en arménien : Տիգրան Մանսուրյան, souvent écrit à l'anglaise Mansurian) est un compositeur arménien né le à Beyrouth[1],[2].


BiographieModifier

En 1947, la famille de Tigran Mansourian déménage en Arménie, et s'installe dans la capitale Erevan en 1956. Mansurian étudie à l'académie de musique d'Erevan avec Edvard Bagdasaryan, et obtient son doctorat avec Lazar Saryan au conservatoire d'État d'Erevan, où il enseigne plus tard l'analyse musicale.

Il devient rapidement un compositeur reconnu en Arménie, et établit de nombreuses relations créatives avec des musiciens et compositeurs internationaux comme Valentin Silvestrov, Arvo Pärt, Alfred Schnittke, Sofia Gubaidulina, André Volkonsky, Edison Denisov, Kim Kashkashian, Jan Garbarek, et le Hilliard Ensemble.

ŒuvresModifier

ScèneModifier

Musique orchestraleModifier

  • Concerto, orgue, petit orchestre, 1964 ;
  • Partita, grand orchestre, 1965 ;
  • Music for Twelve Strings, 1966 ;
  • Preludes, large orchestra, 1975 ;
  • To the Memory of Dmitri Chostakovitch (concerto no. 1), violoncelle, grand orchestre, 1976 ;
  • Canonical Ode, 4 harpes, orgue, 2 orchestres à cordes, 1977 ;
  • Concerto nº 2, violoncelle, orchestre à cordes, 1978 ;
  • Double Concerto, violon, violoncelle, orchestre à cordes, 1978 ;
  • Tovem, petit orchestre (15 musiciens), 1979 ;
  • Nachtmusik, grand orchestre, 1980 ;
  • Because I Do Not Hope (in memoriam Igor Stravinsky), petit orchestre (15 musiciens), 1981 ;
  • Concerto, violon, orchestre à cordes, 1981 ;
  • Concerto nº 3, violoncelle, petit orchestre (2 flûtes, hautbois, cor anglais, 2 clarinettes, clarinette basse, basson, contrebasson, 2 cors anglais, trompette, trombone), 1983 ;
  • Postludio Concerto, clarinette, violoncelle, orchestre à cordes, 1993 (aussi une version pour musique de chambre) ;
  • Concerto, alto, 18 cordes, 1995 ;
  • Fantasy, piano, orchestre à cordes, 2003.
  • Concerto violoncelle, grand orchestre, 2010.

Musique de chambreModifier

  • Sonate, alto, piano, 1962 ;
  • Sonate, flûte, piano, 1963 ;
  • Sonate nº 1, violon, piano, 1964 ;
  • Allegro barbaro, violoncelle, 1964 ;
  • Sonate nº 2, violon, piano, 1965 ;
  • Piano Trio, violon, violoncelle, piano, 1965 ;
  • Psalm, 2 flûtes, violon, 1966 ;
  • Interior, quatuor à cordes, 1972 ;
  • Silhouette of a Bird, clavecin, percussion, 1971–73 ;
  • Sonate nº 1, violoncelle, piano, 1973 ;
  • Sonate nº 2, violoncelle, piano, 1974 ;
  • Quintette à vent, flûte, hautbois, clarinette, cor anglais, basson, 1974 ;
  • The Rhetorician, flûte, violon, contrebasse, clavecin, 1978 ;
  • Capriccio, violoncelle, 1981 ;
  • Quatuor à cordes nº 1, 1983–84 ;
  • Quatuor à cordes nº 2, 1984 ;
  • Five Bagatelles, violon, violoncelle, piano, 1985 ;
  • Tombeau, violoncelle, percussion, 1988 ;
  • Postludio, clarinette, violoncelle, 1991-92 (aussi une version comme Postludio Concerto) ;
  • Quatuor à cordes nº 3, 1993 ;
  • Concerto, cor anglais, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 trompettes, 2 trombones, 1995 ;
  • Hommage à Anna Akhmatova, clarinette basse, qanun (cithare), alto, marimba, 1997 ;
  • Duo, alto, percussion, 1998 ;
  • Dance, alto, percussion, 1998 ;
  • Lacrimae, saxophone soprano, alto, 1999 ;
  • Lamento, violon, 2002 (aussi version pour alto, 2002) ;
  • Three Medieval Taghs, alto, percussion, 1998–2004 ;
  • Testament, quatuor à cordes, 2004.

Musique pour chœurModifier

Musique vocaleModifier

  • Three Romances (texte de Federico García Lorca [traduit par Hamo Sahyan]), mezzo-soprano, piano, 1966 ;
  • Four Hayrens (texte de Nahapet Koutchak), mezzo-soprano, piano, 1967 ;
  • Intermezzo (texte de Vladimir Holan), soprano, ensemble, 1972-73 (perdu) ;
  • I am Giving You a Rose (texte de Matevos Sarifyan), soprano, flûte, violoncelle, piano, 1974 ;
  • Three Nairian Songs (texte de Vahan Térian), baryton, grand orchestre, 1975–76 ;
  • Three Madrigals (texte de Razmik Davoyan), soprano, flûte, violoncelle, piano, 1974–81 ;
  • Sunset Songs (cycle de mélodies, texte de Hamo Sahyan), soprano, piano, 1984–85 ;
  • The Land of Nairi (cycle de mélodies, texte de Vahan Térian), soprano, piano, 1986 ;
  • Miserere (textes de St. Mesrop Mashtots, tiré de la Bible [dans une traduction en Arménien]), soprano, orchestre à cordes, 1989 ;
  • Madrigal IV (texte d'Alicia Kirakosyan), soprano, flûte, clarinette, violon, violoncelle, piano, carillon tubulaire, 1991.

PianoModifier

  • Sonatina nº 1, 1963 ;
  • Petite Suite, 1963 ;
  • Sonate nº 1, 1967 ;
  • Miniatures, 1969 ;
  • Three Pieces, 1970–71 ;
  • Nostalgia, 1976 ;
  • Three Pieces for the Low Keys, 1979 ;
  • Sonatina nº 2, 1987.

Musique de filmsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Tigran Mansurian », ECM Records (consulté le 17 mars 2014) : « In only a few years he became one of Armenia’s leading composers. »
  2. Mark Swed, « Review: The Dilijan series premieres a new Tigran Mansurian work », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne).
  3. Jean Radvanyi, Le cinéma arménien, Éd. Centre Georges Pompidou, 1993 (ISBN 2858507252), p. 135.

SourcesModifier

Liens externesModifier