Thomas Sutton de Clonard

Thomas Sutton, comte de Clonard (1700 - 1776) est un négociant d'origine écossaise, attachée à une branche des Stuart, naturalisée en France et installée à Bordeaux. Il est le père de l'explorateur Robert Sutton de Clonard.

Thomas Sutton de Clonard
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Enfant

BiographieModifier

Par sa mère, issue d'une illustre famille irlandaise, il est parent du négociant Antoine Walsh. Il fut un riche marchand jacobite bordelais du XVIIIe siècle, propriétaire aux Antilles, dans le Périgord et en région parisienne, dont le fils Robert, capitaine de vaisseau, est mort dans l'expédition La Pérouse. Il avait acquis en 1766 la baronnie de Lugo située entre Salles et Belin dans le Périgord, où sa veuve tentera sans succès en 1782 d'implanter une savonnerie.

Syndic de la Compagnie des Indes orientales de 1766 à 1770, sous le mandat de directeur du banquier Isaac Panchaud, il en devint actionnaire et pesa pour son sauvetage après les problèmes liés à la défaite française lors de la guerre de Sept Ans. Thomas Sutton a réalisé de considérables investissements dans les expéditions à la grosse aventure et dans les plantations de sa famille à Saint-Domingue. Avec son frère Jean-Baptiste, officier de la marine du Roi il conclut quatre importants contrats de 20 000 livres chacun durant l'année 1770.

Avec le banquier Isaac Panchaud, il est à l'origine de la nouvelle Caisse d'escompte. Tous deux rachetent en 1777 à Abel François Poisson la verrerie du bas-Meudon, qui deviendra la Verrerie de Sèvres, et qu'ils revendent 15 mois plus tard pour 1,05 million de livres, avec une plus-value de 31 %.

Son fils, Robert Sutton de Clonard, né en 1751 à Wexford (Irlande), fut lieutenant de vaisseau pour la Compagnie des Indes orientales. Il a participé à la défense de Mahé avec Lapérouse, qu'il accompagne dans l'expédition La Pérouse. Il fut promu capitaine de vaisseau en , au commandement de L'Astrolabe à Botany Bay, pour remplacer Paul-Antoine-Marie Fleuriot de Langle, après la mort du botaniste, physicien et météorologiste Robert de Lamanon (1752-1787) dans une île de l'archipel Tonga et une dispute entre La Pérouse et de Langle[1].

Notes et référencesModifier

  1. (en) John J. McCusker et Kenneth Morgan, The Early Modern Atlantic Economy, Cambridge University Press, , 369 p. (ISBN 978-0-521-78249-4, lire en ligne)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Patrick Clarke de Dromantin, Les réfugiés jacobites dans la France du XVIIIe siècle. L'exode de toute une noblesse pour cause de religion, Presses universitaires de Bordeaux, Pessac, 2005, p. 397-399, 448-449, (ISBN 978-2-86781-362-7) (aperçu)

Liens externesModifier