Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Molloy (homonymie).

Thomas Molloy
Fonctions
Lieutenant-gouverneur de Saskatchewan

(1 an, 3 mois et 11 jours)
Monarque Élisabeth II
Gouverneur Julie Payette
Premier ministre Scott Moe
Prédécesseur Vaughn Schofield
Successeur Robert Richards (intérim)
Biographie
Nom de naissance William Thomas Molloy
Date de naissance
Lieu de naissance Saskatoon (Saskatchewan, Canada)
Date de décès (à 78 ans)
Nationalité Canadienne
Diplômé de Université de la Saskatchewan
St. Thomas More College
Profession Avocat

Thomas Molloy
Lieutenant-gouverneur de Saskatchewan

William Thomas Molloy dit Thomas Molloy, né le à Saskatoon et mort le , est un juriste, chancelier d'université et homme politique canadien.

Il est lieutenant-gouverneur de la province de la Saskatchewan de 2018 à 2019.

BiographieModifier

Né à Saskatoon en Saskatchewan le 27 juillet 1940, Thomas Molloy obtient un baccalauréat ès arts du St. Thomas More College et un baccalauréat en droit de l'université de la Saskatchewan en 1964. Il est avocat auprès du cabinet de Saskatoon, Molloy Negotiations.

Il est le négociateur en chef du gouvernement du Canada dans le cadre de l'accord sur les revendications territoriales du Nunavut, qui aboutit à la création de ce territoire en 1999 et de l'accord définitif Nisga'a[1].

Le 22 janvier 2018, le Premier ministre Justin Trudeau annonce la nomination de Molloy au poste de lieutenant-gouverneur de la Saskatchewan pour succéder à Vaughn Schofield[2]. Il est officiellement installé le 21 mars suivant.

Le 7 mai 2019, le bureau de Molloy annonce qu'il avait reçu un diagnostic de cancer du pancréas et se retire de son poste pour se faire soigner. Ses fonctions sont alors temporairement assumées par Robert G. Richards, juge en chef de la Saskatchewan[3]. Il décède de la maladie le 2 juillet suivant[1].

ŒuvresModifier

Il est l'auteur du livre Le monde est notre témoin: Le parcours historique des Nisga'a au Canada.

DistinctionsModifier

En 1996, il est nommé officier de l'ordre du Canada pour « son intégrité, son engagement envers un règlement juste et ses relations personnelles »[4].

En 2012, il est nommé membre de l'ordre du mérite de la Saskatchewan.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier