Ouvrir le menu principal
Thomas Ier de Bonsi
Fonction
Évêque
Biographie
Naissance
Décès
Activité
PrélatVoir et modifier les données sur Wikidata

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas Ier.

Thomas de Bonsi (né en 1522 à Florence et mort le à Béziers) est un prélat français d'origine italienne de la fin du XVIe siècle .

Il est un cousin de la reine Catherine de Médicis. Thomas est le fils de Robert de Bonzi, ambassadeur auprès du pape Clément VII, et de Marie-Élisabeth Soderini, sœur de Marie Soderini, femme de François de Médicis, cousin-germain de Côme de Médicis, grand-duc de Toscane. Il est le neveu d'Antoine de Bonzi, évêque de Terracine et l'oncle du cardinal de Bonzi.

BiographieModifier

Thomas de Bonsi est vicaire général, dans l'évêché de Béziers, du cardinal Strozzi et de Julien de Médicis. En récompense d'avoir empêché Montmorency-Damville de s'emparer de Béziers, la reine Catherine de Médicis, sa cousine, le fait nommer évêque au siège de cette ville.

Avec Jean Montluc, évêque de Valence, il accorde les députés des villes protestantes avec ceux des villes catholiques, et leur fait signer un traité d'union. En 1586 Bézieres retombe au pouvoir des calvinistes et l'évêque entre dans un complot dans le but d'introduire les troupes catholiques du duc de Joyeuse dans Béziers, mais le secret est éventé et l'évêque échappe de justesse à l'exécution.

En 1594 il autorise à Béziers l'établissement des capucins, et consacra-t-il le nouveau grand autel de Saint-Nazaire.En 1596 Thomas de Bonzi abdique l'évêché de Béziers en faveur de son neveu, Jean de Bonsi.

SourceModifier