Thomas Dausgaard

Thomas Dausgaard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Thomas Dausgaard (en danois: [tˢɒmæs ˈtaʊˀskɒːˀ] ; né à Copenhague, le ) est un chef d'orchestre danois.

CarrièreModifier

Dausgaard a été chef principal de l'Orchestre de chambre suédois, dès 1997. De 2001 à 2004, il est le principal chef invité de l'Orchestre symphonique national du Danemark (DNSO) et est son chef principal en 2004, le premier chef d'orchestre danois pour ce poste. Il termine sa collaboration avec le DNSO, à la fin de la saison 2010-2011 pour le titre de chef d'orchestre honoraire. En , il annonce qu'il quitte l'Orchestre de chambre, après la saison 2018-2019, pour prendre le titre de chef d'orchestre lauréat[1].

En dehors de la Scandinavie, Dausgaard est le premier chef invité de l'Orchestre symphonique de Seattle, nommé en [2] et en , il est nommé en tant que chef invité principal, à partir de la saison 2014-2015, pour un contrat de trois ans[3]. En , l'Orchestre de Seattle annoncé l'extension du contrat jusqu'à la saison 2019-2020[4]. En , l'orchestre annonce la nomination de Dausgaard, en tant que nouveau directeur de la musique, dès la saison 2019-2020, pour quatre saisons[5].

En , le BBC Scottish Symphony Orchestra (BBC SSO) annonce la nomination de Dausgaard en tant que chef d'orchestre, à partir de la saison 2016-2017[6],[7], puis en , l'extension du contrat jusqu'à la saison 2021-2022[8].

Thomas Dausgaard, dirige régulièrement la musique de Per Nørgård et le dédicataire de sa composition Terrains Vagues. Pour les labels discographiques Chandos et DaCapo, il a gravé nombre d'œuvres de musique Scandinave et danoises, notamment des œuvres de Per Nørgård[9],[10], Johan Svendsen, Johan Peter Emilius Hartmann, Rued Langgaard[11], Dag Wirén, Franz Berwald, August Enna[12] et Asger Hamerik. Il a également entrepris une série d'enregistrements pour le label Simax d'œuvres de Beethoven, ainsi que deux disques pour BIS de l'intégrale des symphonies de Robert Schumann[13],[14].

Dausgaard et sa femme Helle Hentzer ont trois fils[15].

RéférencesModifier

  1. (su) « Martin Fröst blir ny Chefsdirigent för Svenska Kammarorkestern », Swedish Chamber Orchestra, (consulté le ).
  2. (en) RM. Campbell, « Danish conductor wields a bold and energetic baton », Seattle Post-Intelligencer,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. (en) Tom Keogh, « Danish maestro named SSO principal guest conductor », Seattle Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. (en) Kate Molleson, « Dane chosen as chief conductor designate of BBC Scottish », The Herald,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. (en) Melinda Bargreen, « Seattle Symphony picks Thomas Dausgaard to succeed Ludovic Morlot as music director », Seattle Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. (en) « BBC SSO new Chief Conductor announced at launch of orchestra’s 2015/16 season », BBC Media Centre, (consulté le ).
  7. (en) Kate Molleson, « BBC Scottish have recruited a fan of their homeland », The Herald,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. (en) Katy Wright, « Thomas Dausgaard renews BBC SSO contract », Classical Music Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. (en) Andrew Clements, « Norgard: Symphony No 6; Terrains Vagues: Danish National Symphony/Dausgaard », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. (en) Andrew Clements, « Nørgård: Symphonies Nos 3 and 7; Danish National Vocal Ensemble, Choir & SO/Dausgaard », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. (en) Andrew Clements, « Langgaard: Antikrist, Byriel/ Dahl/ Gjerris/ Elming/ Nylund/ Danish National SO and choir/ Dausgaard », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. (en) Andrew Clements, « Enna: The Little Match Girl; Zemlinsky: The Mermaid, Dam-Jensen/ Kihlberg/ Danish National Choirs and SO/ Dausgard », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. Tim Ashley, « Schumann: Symphonies Nos 2 & 4; Julius Caesar Overture; Overture to Scenes from Goethe's Faust, Swedish Chamber Orchestra/ Dausgaard », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. (en) Andrew Clements, « Schumann: Symphony No 1; Overture, Scherzo and Finale; etc, Swedish Chamber Orch/ Dausgaard », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. (da) Dorte Washuus Bundgaard, « En passioneret dirigent », Kristeligt Dagblad,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Liens externesModifier