Ouvrir le menu principal
The Magic Christian
Réalisation Joseph McGrath
Scénario Joseph McGrath
Terry Southern
Acteurs principaux
Sociétés de production Commonwealth United Entertainment
Grand Films Limited
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Comédie
Durée 92 min
Sortie 1969

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Magic Christian est un film britannique réalisé par Joseph McGrath, sorti en 1969.

Sommaire

SynopsisModifier

L'homme le plus riche de la planète ne possédant pas d'héritier jette son dévolu sur un sans-abri et lui inculque les manières les plus futiles et absurdes de dépenser sa gigantesque fortune.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

The Magic Christian (Original Sound Track)Modifier

Les pièces instrumentales sont composées et orchestrées par Ken Thorne sauf indications contraires. Le disque Magic Christian Music (en) du groupe Badfinger, qui contient leurs trois chansons, est sorti sur Apple Records en parallèle à cette bande-son du label américain Commonwealth United Records et en Angleterre sur Pye Records[1].

Face 1

  1. Introduction (0:25)
  2. Come and Get It : Interprète – Badfinger / Auteur – Paul McCartney (2:19)
  3. Hamlet Scene (2:08)
  4. Hunting Scene (0:25)
  5. Carry On To Tomorrow : Interprète – Badfinger / Auteur – Pete Ham, Tom Evans (Le véritable titre est Carry On Till Tomorrow) (4:44)
  6. Lilli Marlene : Auteur – Norbert Schultze, Tommie Connor (en) (2:13)

Face 2

  1. A Day in the Life (Sur les éditions subséquentes, rebaptisée Flip Your Wig pour éviter la confusion avec la chanson homonyme des Beatles) (2:15)
  2. Magic Christian Waltz (0:58)
  3. Come and Get It : Auteur – Paul McCartney (0:46)
  4. Rock of Ages : Interprète – Badfinger / Auteur – Mike Gibbins, Pete Ham, Tom Evans (Le véritable titre est Rock of All Ages) (3:23)
  5. Newsreel March Music (1:54)
  6. Mad About the Boy (en) : Interprète – Peter Sellers / Auteur – Noel Coward (2:48)
  7. Something in the Air : Interprète – Thunderclap Newman (en) / Auteur – John Keen (en) (3:54)[2]

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier