Théodore de Theux

jésuite belge
Théodore de Theux
Nom de naissance Théodore de Theux de Meylandt
Naissance
Liège Drapeau de la Belgique Belgique
Décès
Saint-Charles (Missouri) Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité belge
Pays de résidence Missouri, États-Unis
Profession
Activité principale
Autres activités
Supérieur religieux
Formation
Lettres, philosophie et théologie

Compléments

De Theux fut surtout sollicité pour la formation théologique des jeunes missionnaires jésuites du Missouri

Théodore de Theux de Meylandt, né le dans la paroisse Saint-Adalbert à Liège (Belgique) et décédé le à Saint-Charles au Missouri (États-Unis), est un prêtre jésuite belge, missionnaire au Missouri (États-Unis), professeur de théologie et supérieur religieux.

BiographieModifier

Après son ordination sacerdotale () dans le clergé diocésain de Liège Théodore de Theux enseigne la théologie et l'Écriture Sainte au grand séminaire de Liège (1815). Cependant il est attiré par le travail missionnaire outremer et, à l’appel de volontaires lancé par Charles Nerinckx, missionnaire belge au Kentucky, il s’embarque pour l’Amérique du Nord le arrivant dans le Delaware le de la même année.

Cependant, dès après son arrivée, il décide d’entrer au noviciat des jésuites, à White Marsh, au Maryland (7 aout 1816). Un an plus tard, en il est envoyé enseigner la philosophie au collège de Georgetown (DC) tout en étant le curé de l’église de la Sainte Trinité. Il remplit ces fonctions durant six ans.

En 1825 de Theux est envoyé rejoindre la mission jésuite du Missouri où, en solo, il s’occupe de la formation théologique des jeunes jésuites tout en étant curé de la paroisse de Florissant. Lorsque la mission de Missouri est détachée de la province jésuite du Maryland (en 1830) de Theux en est nommé le premier supérieur, succédant au pionnier le père Charles Van Quickenborne. Il le reste jusqu’en 1836. Son mandat de six ans terminé il est nommé maître des novices. Homme austère dans sa vie personnelle il avait tendance, comme supérieur, à imposer la même austérité aux autres...

En 1839 on fait de nouveau appel à l’ancien professeur du séminaire de Liège pour enseigner la théologie au collège Saint-Charles à Grand Coteau en Louisiane. Il y reste trois ans. À la fin de l’année académique 1842 il est transféré au collège Saint-François de Cincinnati (Ohio), où il est également engagé dans le ministère pastoral.

Sa santé commence à décliner en 1845. Il retourne alors dans la paroisse Saint-Charles qu’il avait fondée de nombreuses années auparavant. C’est là qu’il meurt le . Catholiques comme protestants lui reconnaissent une réputation de sainteté.

SourceModifier

  • W.B.Faherty: Article Théodore de Theux, dans Diccionario historico de la Compañia de Jesús, vol.IV, Roma, IHSI, 2001, p.3789.

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Pierre-Jean De Smet: Théodore de Theux, dans Précis Historiques, vol.6 (1857), pp.446-452.
  • Pierre-Jean De Smet: Trois traits édifiants du P. de Theux, dans Précis Historiques, vol.7 (1858), pp.86-88.
  • W.B. Faherty: Better the Dream. Saint Louis: University and Community 1818-1968, Saint-Louis, 1968.
  • W.B. Faherty: Jesuit Roots in Mid-America, Florissant, 1980.
  • F. Kiekens: Le Père Théodore de Theux de la Compagnie de Jésus et la mission belge du Missouri, Roulers, 1913.
  • E. Laveille: Le P. De Smet (1801-1873), Liège, 1913.