Ouvrir le menu principal

Le terme tandai (探題?) désigne toute fonction gouvernementale judiciaire ou militaire importante dans une zone déterminée durant les époques Kamakura et Muromachi du Japon[1]. Durant le shogunat de Kamakura, les exemples de tandai dans l'est du pays sont les shikken et les rensho, dans l'ouest et le Kyūshū les rokuhara tandai et les chinzei-bugyō, aussi appelés chinzei-tandai[1].

Le tandai désigne aussi bien les deux quartiers généraux du bakufu que le titre des officiers qui y sont stationnés (ce titre correspond à peu près à celui de gouverneur général). Le premier de ces quartiers est installé à Kyōto en 1221 (rokuhara tandai), le second en 1293 dans Kyūshū (chinzei tandai).

Notes et référencesModifier

  1. a et b Iwanami, Kōjien, « Tandai ».

AnnexesModifier

SourcesModifier

  • Iwanami, Kōjien (広辞苑?), dictionnaire japonais, 5e édition, 2000, version CD.