Ouvrir le menu principal

Le rensho (連署, rensho?), littéralement « cosignataire » est l'assistant du shikken (régent) du shogunat de Kamakura[1].

Le rensho appose sa signature près de celle du shikken sur les ordres officiels[1]. En 1224, Hōjō Yasutoki, le troisième shikken, nomme Hōjō Tokifusa premier rensho[1]. Dès lors, le rensho est choisi parmi les membres influents du clan Hōjō[1] mais pas de la branche principale du clan (tokusō), à la seule exception de Hōjō Tokimune qui occupe temporairement le poste de 1264 à 1268.

Sommaire

Liste des renshoModifier

Note : il y a trois Hōjō Shigetoki, qui sont trois personnes différentes.

  1. Hōjō Tokifusa (r. 1225-1240)
  2. Hōjō Shigetoki (1261) (北条重時) (r. 1247-1256)
  3. Hōjō Masamura (r. 1256-1264)
  4. Hōjō Tokimune (r. 1264-1268)
  5. Hōjō Masamura (r. 1268-1273)
  6. Hōjō Yoshimasa (r. 1273-1277)
  7. Hōjō Shigetoki (1287) (北条業時) (r. 1283-1287)
  8. Hōjō Nobutoki (aussi appelé Osaragi Nobutoki) (r. 1287-1301)
  9. Hōjō Tokimura (r. 1301-1305)
  10. Hōjō Munenobu (aussi appelé Osaragi Munenobu) (r. 1305-1311)
  11. Hōjō Hirotoki (r. 1311-1312)
  12. Hōjō Sadaaki (r. 1315-1326)
  13. Hōjō Koresada (r. 1326-1327)
  14. Hōjō Shigetoki (1333) (北条茂時) (r. 1330-1333)

SourceModifier

  • Iwanami Kōjien (広辞苑?), dictionnaire japonais, 5e édition, 2000, version CD.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Iwanami, Kōjien, « Rensho ».

AnnexesModifier