Ouvrir le menu principal

Un suppléant est une personne désignée pour remplacer une autre dans le cas où cette dernière viendrait à ne plus pouvoir assurer temporairement ses fonctions.

En FranceModifier

En France, la démission d'un député n'entraîne pas son remplacement par le suppléant, mais des élections législatives partielles. Le suppléant, élu en même temps que le député, reprend les fonctions du député seulement si celui-ci décède, entre au gouvernement, dispose d'une mission de plus de six mois confiée par le Gouvernement ou accepte les fonctions de membre du Conseil constitutionnel ou de Défenseur des droits[1].

L'article 21 de la Constitution prévoit deux cas dans lesquels le Premier ministre peut suppléer le Président de la République.

Le code électoral ne prévoit aucune restriction d'âge pour être désigné suppléant. Pour la XIVe législature (2012-2017), le plus jeune député-suppléant de France est Nicolas Brien, né en 1989, élu dans la 2e circonscription de l'Allier.

Notes et référencesModifier