Ouvrir le menu principal

Suffixe (linguistique)

type de morphème

En linguistique, un suffixe est un affixe qui se rattache à la fin d'une base. La suffixation est le mécanisme qui permet d'ajouter un type d'affixe, un suffixe, à la fin d’un base. Les suffixes communs de la langue française incluent -able, -el, -iser, -eur, -euse, -isme, -ier, -ière, -ture, -esse et -iste, mais il y en a beaucoup de plus[1],[2].

Particulièrement en l’étude des langues Sémitiques, les suffixes sont nommés en anglais les « afformatives » parce qu’ils peuvent changer les formes des mots.  

En les études Indo-Européennes, il y a une distinction entre les suffixes et les terminaisons des mots. Un segment d’un mot-final quelque part entre un morphème libre et un morphème lié est connu comme un suffixoïde[3]or semi-suffixe[4].  

Souvent les suffixes change les mots de la même manière. Par exemple, -ment forme des adverbes à partir d’adjectives : honnêtement du mot honnête, courageusement du mot courageuse, malheureusement du mot malheureuse et sérieusement du mot sérieuse[2].

Quand un suffixe se rattache à un mot, il peut indiquer l'information grammaticale ou lexicale. Dans les langues comme l'anglais ou le français, l'addition d'un suffixe peut modifier le mot d'une de ces deux façons :

  1. Flexionnel : fournir de l'information grammaticale d'un seul mot; changer pas le mot. On peut avoir les terminaisons de cas qui indiquent les lettres grammaticales aux noms et adjectifs, et les terminaisons des verbes, qui forment la conjugaison des verbes.
  2. Dérivationnel : créer un nouveau mot; changer le sens et utilisation du mot[5],[6]. Un suffixe dérivationnel peut être divisé en deux catégories : les dérivations qui changent de classes et les dérivations qui maintiennent les classes.[7]

Sommaire

Types de SuffixesModifier

En français il y a deux types de suffixes : les suffixes flexionnels et les suffixes dérivationnels. Les suffixes flexionnels sont les suffixes qui donnent de l’information grammaticale à propos d'un mot. Par contre, un suffixe dérivationnel change le sens original du mot en formant un entièrement nouveau mot.

Les Suffixes FlexionnelsModifier

Quand un suffixe flexionnel se rattache à un mot, le sens du mot est préservé. Le suffixe sert à fournir l'information grammaticale pour un mot spécifique. Les informations qui sont indiquées par les suffixes flexionnels sont : le genre, le nombre, le temps verbal et l'accord du mot. Les mots qui changent avec les suffixes flexionnels ne sont pas considérés des mots différents, ils sont simplement une autre forme du même mot. La suffixation flexionnelle ne modifie jamais la catégorie grammaticale du mot[5],[8].

ExemplesModifier

En français, et d’autres langues, les suffixes flexionnels se rattachent à des verbes:

Verbe : Parler

Racine : Parler

Suffixes Verbaux Flexionnels :

Je parle J’ai parlé Je parlerais

Nous parlons Nous avons parlé Nous parlerions

Les suffixes flexionnels peuvent décrire un verbe : le temps, la personne, le nombre. -ons est un amalgame qui donne 3 morceaux d’informations qui indique que le verbe est à la forme de la première personne, au forme pluriel, et au temps du présent indicatif. Chaque suffixe flexionnel donne de l’information différent de son verbe. Mais les verbes ne sont pas les seuls mots grammaticaux auxquels les suffixes se rattachent.

Suffixes Nominaux Flexionnels :

Je mange une pomme. Je mange deux pommes.

J’aime mon étudiant. J’aime mon étudiante. J’aime mes étudiants.

Suffixes Adjectivaux Flexionnels :

Tu aimes son petit appartement. Tu aimes sa petite maison. Tu aimes ses petits chiens.

Le suffixe -e indique que le nom correspond à la forme féminine. La suffixe -s indique le pluriel[8].

Les Suffixes DérivationnelsModifier

Quand un suffixe dérivationnel se rattache à un mot, il conduit toujours à la création d'un nouveau mot. Les suffixes dérivationnels forment un mot différent du base, mais la catégorie grammaticale du mot n'est pas toujours différente. Le suffixe peut changer la catégorie ou il peut la préserver, mais chaque fois, le suffixe dérivationnel donne un nouveau sens en créant un nouveau mot[6],[9].

ExemplesModifier

En français, et d’autres langues, les suffixes dérivationnels se rattachent à la fin des mots:

Mot : amour (n.) Suffixes Dérivationnels : amoureux, amoureuse (n. ou adj.)

Les mots qui sont créés par la suffixation dérivationnelle ont un sens lié à la base, mais ils sont des mots différents. L'amour, le mot d'exemple, est un nom, mais les nouveaux mots, amoureux et amoureuse, peuvent agir comme des noms, ou un adjectif selon le contexte dans lequel ils sont utilisés. La catégorisation grammaticale du mot peut être la même, ou elle peut changer. Les nouveaux mots de la suffixation dérivationnelle peuvent aussi avoir le rattachement des suffixes dérivationnels. Les nouveaux mots, deviennent les bases quand un autre suffixe dérivationnel se rattache.

Mot et base : amoureuse (n. ou adj.) Suffixes Dérivationnels : amoureusement (adv.)

En rattachant le suffixe dérivationnel -ment au mot amoureuse, l’adjectif devient un adverbe; amoureusement, un nouveau mot. Dans ce cas, la catégorie grammaticale est changée[9].


Quelques autres exemples des suffixes dérivationnels sont:

  • -el/-elle (généralement, change un nom à un adjectif)

ex: Mot: nature (n.). Suffixe dérivationnel: naturel/naturelle (adj.)

  • -isme (généralement, change un adjectif à un nom)

ex: Mot: active (adj.). Suffixe dérivationnel: activisme (n.)

  • -if/-ive (généralement, change un nom à un adjectif)

ex: Mot: sport (n.). Suffixe dérivationnel: sportif/sportive (adj.)

  • -ment (généralement, change un adjectif à un adverbe)

ex: Mot: brutal/brutale (adj.). Suffixe dérivationnel: brutalement (adv.)

  • -able (généralement, change un verbe à un adjectif)

ex: Mot: adapter (v.). Suffixe dérivationnel: adaptable (adj.)

  • -iste (généralement, change le sens, pas la classe)

ex: Mot: automobile (n.). Suffixe dérivationnel: automobiliste (n.)

  • -eur/-euse (généralement, change un verbe à un nom)

ex: Mot: chanter (v.). Suffixe dérivationnel: chanteur/chanteuse (n.)

  • -erie (généralement, change le sens, pas la classe)

ex: Mot: poutine (n.). Suffixe dérivationnel: poutinerie (n.)[10]

Les Exemples d'Autres LanguesModifier

Les autres langues synthétiques incorporent les suffixes dans leurs vocabulaires aussi comme le tchèque, l'allemand, le finnois, le latin, le hongrois, le russe et le turc.

Anglais:

Boys, où le suffixe -s indique que le nom est pluriel.
He walks, où le suffixe -s indique que le verbe est au troisième personne singulier au présent.
She watched, où le suffixe -ed indique que le verbe est au passé.

Allemand:

mein computer
meines computers, où les suffixes -es et -s indiquent la possession.
meinem computer, où le suffixe -em indique l'objet indirect.
meinen computer, où le suffixe -en indique l'objet direct.

Russe:

мой компьютер
моего компьютера, où les suffixes -ero et -a indiquent la possession.
моему компьютеру, où le suffixe -ему et indique l'objet indirect.
мой компьютер, où il n'y a pas un suffixe pour indiquer l'objet direct.
за-туш-и-тьсвечу, où le premier mot a les suffixe et -ть pour indiquer la forme infinitive et le deuxième mot a le suffixe pour indiquer l'objet direct au singulier.
  1. (en) « Bibliothèque virtuelle - Le suffixe », sur www.alloprof.qc.ca (consulté le 15 avril 2018)
  2. a et b Michèle Fruyt, « Approche méthodologique de la suffixation en latin et en français », Zeitschrift für vergleichende Sprachforschung, vol. 97, no 2,‎ , p. 246–264 (lire en ligne, consulté le 14 avril 2018)
  3. Kremer, Marion. 1997. Person reference and gender in translation: a contrastive investigation of English and German. Tübingen: Gunter Narr, p. 69, note 11.
  4. Marchand, Hans. 1969. The categories and types of present-day English word-formation: A synchronic-diachronic approach. Munich: Beck, pp. 356 ff.
  5. a et b « Chapitre 4: La morphologie », sur post.queensu.ca (consulté le 14 avril 2018)
  6. a et b « Chapitre 5: La morphologie dérivationnelle », sur post.queensu.ca (consulté le 14 avril 2018)
  7. Jackson and Amvela(2000): Word, Meaning and Vocabulary- An Introduction to Modern English Lexicology. London, Athenaeum Press, p.88
  8. a et b Jacques Poitou, « Morphologie flexionnelle », sur j.poitou.free.fr (consulté le 14 avril 2018)
  9. a et b « La morphologie lexicale ou formation des mots », sur www.home.uni-osnabrueck.de (consulté le 14 avril 2018)
  10. Léon, P. R., Leon, P., & Bhatt, P. (2005). Structure du français moderne: introduction à l’analyse linguistique. Canadian Scholars’ Press.