Studios de Montreuil

Studios de Montreuil
Localisation 52 rue du Sergent-Bobillot
Montreuil
Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 51′ 16″ nord, 2° 26′ 00″ est
Inauguration 1904
Fermeture 1929
Propriétaire Charles Pathé
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Studios de Montreuil

Les Studios de Montreuil, aussi appelés Studios Pathé-Albatros, étaient des studios de cinéma construits à l'initiative de Charles Pathé et situés au 52 rue du Sergent-Bobillot à Montreuil en Seine-Saint-Denis.

En 1997, le site a été inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques[1],[2].

Ce ne sont pas les premiers studios édifiés dans cette ville. En 1897, Georges Méliès fait construire un studio dans sa propriété de Montreuil, puis un deuxième en 1907[3].

HistoriqueModifier

Inaugurés le [1], les studios de Montreuil ont été construits car Charles Pathé avait besoin d'un lieu de tournage provisoire dans l'attente de la fin des travaux d'agrandissement des studios de Vincennes[4]. Ils sont finalement conservés pour pouvoir enchaîner les tournages entre les différents studios[1].

Le site dispose d'une verrière de 22 m sur 12 m[4] permettant d'utiliser la lumière naturelle pendant les tournages[5].

Le , Charles Pathé signe avec Iossif Ermoliev un bail pour la location du studio en verre. Ermoliev crée avec Alexandre Kamenka[6] (1888-1969) la maison de production Ermolieff-Cinéma qui devient, en 1922, la Société des films Albatros[1].

En 1929, avec l'arrivée du cinéma parlant, l'activité diminue. Pathé ne renouvelle pas le bail et vend son bien à une fonderie[5].

Films tournésModifier

Au début, les premiers films tournés dans ces studios sont des actualités cinématographiques reconstituées, comme L'Incendie du théâtre de Chicago[5] ou L'Assassinat du ministre Plehve[7], tous les deux réalisés par Lucien Nonguet en 1904. Ferdinand Zecca et Albert Capellani y ont également tourné des scènes pour des films d'actualité[4].

Entre 1910 et 1914, Max Linder tourne plusieurs films dans ces studios[1].

Quelques films produits par la société Albatros et tournés à Montreuil[1] :

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f « Les studios Pathé à Montreuil », sur tourisme93.com (consulté le 15 mars 2016)
  2. « Monuments historiques », sur culture.gouv.fr (consulté le 15 mars 2016)
  3. « Georges Méliès et les studios de Montreuil », sur tourisme93.com (consulté le 15 mars 2016)
  4. a b et c « Inventaire général du patrimoine culturel », sur culture.gouv.fr (consulté le 15 mars 2016)
  5. a b et c « La renaissance des studios Pathé à Montreuil », sur leparisien.fr, (consulté le 15 mars 2016)
  6. Alexandre Kamenka sur 1895.revues.org
  7. « Fiche du film, Résumé », sur fondation-jeromeseydoux-pathe.com (consulté le 15 mars 2016)

Liens externesModifier