Lucien Nonguet

réalisateur français

Lucien Henri Nonguet, né le à Poitiers et mort le à Fay-aux-Loges[1] (Loiret), est un acteur, réalisateur et scénariste français.

Lucien Nonguet
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
Fay-aux-LogesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

BiographieModifier

Fils de l'artiste dramatique Josué Nonguet (1831-1881), Lucien Nonguet fut d'abord acteur et directeur de figuration au théâtre, entre autres au Châtelet et à l'Ambigu[2], avant d'entrer en 1902 dans la société de Charles Pathé également comme directeur de figuration. Cette fonction qui consistait au théâtre à recruter et à diriger des acteurs pour les besoins d'une pièce, va devenir au début du cinéma la préfiguration du métier de metteur en scène. C'est ainsi qu'avec Ferdinand Zecca, il va devenir l'un des premiers réalisateurs attitrés de la firme Pathé. Il a notamment dirigé plusieurs courts-métrages avec Max Linder qu'il avait remarqué comme comédien au théâtre des Variétés.

En 1920, Lucien Nonguet quitte les plateaux de cinéma pour devenir exploitant de salle en reprenant l'Alhambra-Saint-Ouen[3],[4]. Il fera partie de l'Amicale des Directeurs de Cinémas dès sa constitution en 1927[5] et deviendra l'un des vice-présidents du Syndicat National de l'Exploitation Cinématograhique (S.N.E.C.) en 1930[6].

FilmographieModifier

comme réalisateurModifier

Série Max, avec Max Linder dans le rôle-titre
Série Gontran, avec René Gréhan dans le rôle-titre

comme scénaristeModifier

RéférencesModifier

  1. Archives de la Vienne, commune de Poitiers, acte de naissance no 263, année 1869 (page 71/214)
  2. Théâtres de Paris. L'Ambigu. Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1897, p. 177, lire en ligne sur Gallica.
  3. Pour les sinistrés du Midi. Le Journal, 1er avril 1930, p. 4, lire en ligne sur Gallica.
  4. Archives de Paris, registre matricule no 50, classe 1889, bureau de Paris (avec mention de sa société d'exploitation du cinéma l'Alhambra)
  5. Un nouveau groupement, l'Amicale des Directeurs. Les Spectacles, 3 juin 1927, p. 17, lire en ligne sur Gallica.
  6. La question des taxes. Un ordre du jour du Syndicat National de l'Exploitation Cinématographique. Les Spectacles, 24 janvier 1930, p. 1, lire en ligne sur Gallica.
  7. Viatcheslav Plehve a été tué le 15 juillet 1904 par une bombe lancée sur sa voiture dans une rue de Saint-Pétersbourg.
  8. L'incendie qui a détruit le théâtre Iroquois le 30 décembre 1903, avait fait plus de 600 victimes. Le Journal, 1er janvier 1904, p. 1, lire en ligne sur Gallica.
  9. Cinématographie. Comment on reconstitue, pour le cinématographe, les scènes d'actualité. Le Matin, 22 février 1905, p. 2, lire en ligne sur Gallica.
  10. Les spectacles. Athénée. L'Écho d'Alger, 13 octobre 1919, p. 3, lire en ligne sur Gallica.
  11. Pathé-Palace. La Presse, 17 octobre 1919, p. 2, lire en ligne sur Gallica.
  12. Les cinémas. Présentations d'aujourd'hui. Comoedia, 22 octobre 1919, p. 3, lire en ligne sur Gallica.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :