Sophie Podolski

poétesse et artiste graphique belge

Sophie Podolski () est une poétesse et artiste graphique belge. Elle n'a publié qu'un seul livre au cours de sa brève existence, Le pays où tout est permis (1972), dont les poèmes ont été reproduits dans son écriture manuscrite artistique pour l'édition originale de 1972 (une édition typographiée suivra en 1973). L'ouvrage est traduit en anglais sous le titre The Country Where Everything Is Allowed[1].

BiographieModifier

Sophie Podolski étudie la gravure à l'Académie de Boitsfort et a été associée avec la communauté artistique au Centre de Recherche de Montfaucon[2].

Podolski souffre de schizophrénie et passe du temps dans des cliniques psychiatriques à Paris et Bruxelles. Elle tente de se suicider à Bruxelles, le et elle décède 10 jours plus tard.

Podolski laisse un certain nombre de poèmes inédits et des œuvres graphiques qui seront publiés a titre posthume par l'éditeur Marc Dachy dans sa revue littéraire" Luna Park ". Un numéro spécial de cette revue lui sera consacré " Sophie Podolski snow queen " (n°6, 1980)

Sa poésie est très admirée par le romancier et poète Roberto Bolaño, qui référence Podolski dans ses romans Les Détectives sauvages, Anvers, et Distant Star, et dans ses nouvelles « Vagabond en France et en Belgique » et « Dance Card (en) » (toutes deux rassemblées dans Derniers Soirs sur la Terre (en))[3].

ŒuvreModifier

ÉcritsModifier

  • Le pays où tout est permis, Bruxelles, Montfaucon Research Center, 1972.
  • Le pays où tout est permis, Paris, Belfond, 1973. (édition typographiée contestée par l'auteure)[4].

Publications en revuesModifier

  • Tel Quel, n°53 et 55, Paris, printemps et automne 1973.
  • Luna Park n°1, Bruxelles, hiver 1974.
  • Luna Park n°2, numéro spécial "Graphie", Bruxelles, 1976.
  • Luna Park n°3, Bruxelles, 1977.
  • Tel Quel, n°74, Paris, 1977.
  • Art Press n°5, .
  • "Sophie Podolski reine des Neiges" (inédit posthume), in Luna Park n°6, numéro spécial "Sophie Podolski", Bruxelles, 1980.
  • Minuit n°39, Paris, 1980.
  • Lettre inédite à Philippe Sollers, in Luna Park n°5, deuxième série, Paris, 2009.

Ouvrages collectifsModifier

  • Manu Script [Joelle de la Casinière, Olimpia Hruska, Jacques Lederlin, Sophie Podolski et Alberto Tavares], Éditions Dérives, Montréal, 1980.

BibliographieModifier

  • Anouck Cape, "Sophie Podolski et l'écriture-monde", in Gruppen n°14, GRUPPEN Éditions, Paris, 2019.
  • Caroline Dumalin, "Le pays où tout est permis - The country where everything is permitted", monographie, WIELS - Fonds Mercator, Bruxelles, 2018.
  • Denis Saint-Amand, "Sophie Podolski, Maudite petite belge", Analyses : Revue de Critique et de Théorie Littéraire, vol.8 n°1, hiver 2013.

RéférencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Sophie Podolski » (voir la liste des auteurs).
  1. La traduction du titre "The Country Where Everything Is Allowed" est celle utilisée dans The Princeton Encyclopedia of Poetry and Poetics (4ème éd., p. 133) et dans la traduction anglaise "Dance Card" de Bolaño (section 42). On rencontre également la traduction alternative "The Country Where Everything Is Permitted".
  2. Christiane P. Makward, Dictionnaire littéraire des femmes de langue française. De Marie de France à Marie NDiaye, 474–76 p.
  3. Francisco Goldman, « The Great Bolaño », New York Review of Books, vol. 54, no 12,‎ (lire en ligne)
  4. L'édition originale de 1972 est un facsimilé du manuscrit illustré, contrairement à l'édition de Pierre Belfond qui est typographiée, corrigée et censurée contre l'avis de l'auteure. Ceci est décrit dans la postface de la revue Luna - Park 6, Sophie Podolski Snow Queen de Marc Dachy (ISSN 0379-4563)

Liens externesModifier