Sonia Combe

bibliothécaire et historienne française

Sonia Combe, est une conservateure et historienne française, spécialisée en histoire contemporaine des pays de l'Est.

BiographieModifier

Sonia Combe est responsable du département des archives de « la Contemporaine » (anciennement Bibliothèque de documentation internationale contemporaine) de l’Université Paris-Nanterre de 2000 à 2008, et de 2008 à 2010 du Musée d'Histoire contemporaine situé dans l'Hôtel des Invalides à Paris[1].

Chercheuse à l’Institut des sciences sociales du politique (CNRS)[2] de 2010 à 2017, Sonia Combe est désormais chercheuse associée au Centre Marc Bloch de Berlin, ville où elle a été professeur invité à l'Université Humboldt et à l'Université libre[1].

Ancienne collaboratrice de La Quinzaine littéraire[3], elle contribue aujourd'hui à la revue En attendant Nadeau, dont elle est membre du comité de rédaction[4], et au Monde diplomatique[5]. Elle est également membre du Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire[6].

BibliographieModifier

  • La loyauté à tout prix. Les floués du "socialisme réel", Éditions du Bord de l'eau, 2019.
  • Ein Leben gegen ein anderes : Der Opfertausch im KZ Buchenwald und seine Nachgeschichte, Berlin, Neofelis Verlag, 2017.
  • Maladie et privation d'amour : de Christa Wolf à Canguilhem, pour un retour à la clinique (avec Antoine Spire), Éditions Le Bord de l'eau, 2017.
  • Memory & History: Harmony or Dissonance, New York, The New School for Social Research, coll. « The William Phillips lecture series », 2015.
  • Une vie contre une autre : échange de victime et modalités de survie dans le camp de Buchenwald, Paris, Fayard, 2014.
  • D’Est en Ouest : retour à l’archive. Paris, Publications de la Sorbonne, 2013.
  • Archives et écriture de l'histoire dans les sociétés post-communistes (dir.), La Découverte, 2009.
  • Berlin : l'effacement des traces, 1989-2009 (en coll.), Fage, 2009.
  • Retour de Moscou : les archives de la Ligue des droits de l'homme, 1898-1940 (codir.), La Découverte, 2004.
  • Une société sous surveillance : les intellectuels et la Stasi, Albin Michel, 1999, 263 p.
  • Le livre du retour : récits du pays des origines, Autrement, 1997, 231 p.
  • Albanie - utopie : huis clos dans les Balkans (codir.), Autrement, 1996, 209 p.
  • Archives interdites : les peurs françaises face à l'histoire contemporaine, Albin Michel, 1994. 327 p. (rééd. avec une nouvelle préface, La Découverte, 2001 et 2010).
  • Ozerlag, 1937-1964 : le système du Goulag : traces perdues, mémoires réveillées d'un camp sibérien (en coll.), Autrement, 1991, 251 p.
  • À l'Est, la mémoire retrouvée (codir.), La Découverte, 1990, 566 p.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Sonia Combe, « Page professionnelle et curriculum vitae », sur Centre Marc Bloch (consulté le )
  2. « Institut des sciences sociales du politique | CNRS - ENS Paris-Saclay - Université Paris Nanterre » (consulté le )
  3. Sonia Combe, « Articles », sur www.nouvelle-quinzaine-litteraire.fr (consulté le )
  4. « Rédaction d'En attendant Nadeau et statuts de l'Association », sur En attendant Nadeau (consulté le )
  5. Principalement à propos de l’Allemagne de l’Est : voir par exemple Sonia Combe, « Antisémite, l’Allemagne de l’Est ? », sur Le Monde diplomatique, (consulté le )
  6. « Adhérents du CVUH », sur blogspot.fr (consulté le ).

Liens externesModifier