Ouvrir le menu principal

Isabelle (Sonia) Cendier
Image illustrative de l’article Sonia Cendier
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (42 ans)[1],[2]
Lieu Le Port
Poste arrière
Surnom(s) Sonia
Situation en club
Parcours junior
Saisons Club
1990-1996 Drapeau : France AS Saint-Gilles les Hauts
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
1996-2000 Drapeau : France Toulouse Féminin Handball
2000-2007 Drapeau : France HB Metz Moselle Lorraine
2007-2009 Drapeau : France Yutz Handball féminin
2009-2010 Drapeau : France Toulouse Féminin Handball
2010-2011 Drapeau : France Bruguières OC 31
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
1999-? Drapeau : France France 98 (188)
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Isabelle « Sonia » Cendier Ajaguin[3], née le au Port (La Réunion), est une joueuse de handball française internationale, évoluant au poste d'arrière. Elle est notamment championne du monde en 2003

Sommaire

BiographieModifier

ParcoursModifier

Isabelle Cendier signe sa première licence à 13 ans à Saint-Gilles, l'un des clubs les plus réputés de La Réunion où le handball est le sport numéro deux derrière l'intouchable football. Son parcours est rapidement exemplaire avec des apparitions dans les diverses sélections nationales (cadettes, juniors, espoirs)[3].

En 1996, elle franchit un cap en ralliant la métropole et le Toulouse Féminin Handball qui évolue alors en Division 2. Championne de France de D2 en 1999, elle connait sa première sélection en équipe de France en avril 1999 face à l'Ukraine. Elle participe alors au championnat du monde 1999 où elle remporte la médaille d'argent puis les Jeux olympiques d'été de 2000 terminés à la sixième place.

En 2001, elle rejoint Handball Metz Moselle Lorraine où elle remporte cinq championnats de France et trois coupes de la Ligue. En équipe de France, elle complète son palmarès d'un titre de championne du monde en 2003 et d'une quatrième place aux Jeux olympiques d'été de 2004.

En 2007, elle rejoint les rangs de l'Yutz Handball féminin, alors relégué en deuxième Division, pour tenter le pari de la remontée parmi l'élite. Ratant de peu l'accession avec deux troisièmes places, elle retrouve Toulouse Féminin Handball en 2009 puis rejoint en 2010 son premier entraîneur Alain Hatchondo au Bruguières Occitan Club 31 Handball pour terminer sa carrière en 2011.

Isabelle ou Sonia ?Modifier

Nommée Isabelle à l'état civil selon le souhait de sa mère, elle est couramment appelée Sonia car son père, qui préférait ce prénom, trouvait qu'il y avait trop d'Isabelle dans le quartier[3].

PalmarèsModifier

ClubModifier

compétitions nationales

Sélection nationaleModifier

Jeux olympiques
championnats du monde
autres

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier