Sobolevskite

minéral

Sobolevskite
Catégorie II : sulfures et sulfosels[1]
Image illustrative de l’article Sobolevskite
Sobolevskite et Insizwaïte de Norilsk, kraï de Krasnoïarsk, Russie
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique Pd(Bi,Te)
Identification
Couleur blanc-gris
Classe cristalline et groupe d'espace dihexagonal-dipyramidal
6/mmm
(
6/m 2/m 2/m)
P63/mmc
Système cristallin hexagonal
Réseau de Bravais a = 4,23 Å ; c = 5,69 Å
Échelle de Mohs 4
Éclat métallique
Propriétés optiques
Transparence opaque
Propriétés chimiques
Densité 11,88 (calculée)

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La sobolevskite est un minéral de la classe des sulfures, qui appartient au groupe de la nickéline. Il a été nommé en l'honneur de Petr Grigorevich Sobolevski (Петра Григорьевича Соболевского) (Saint-Pétersbourg, Empire russe, 1781 - Saint-Pétersbourg, Empire Russe, 24 octobre 1841), ingénieur et métallurgiste[2]. Il a étudié les gisements de platine des monts Oural et est l'un des fondateurs de la métallurgie des poudres.

CaractéristiquesModifier

La sobolevskite est un bismuthure de palladium de formule chimique Pd(Bi,Te). Elle a été approuvée comme espèce valide par l'Association internationale de minéralogie en 1973. Elle cristallise dans le système hexagonal. Sa dureté sur l'échelle de Mohs est de 4.

Selon la classification de Nickel-Strunz, la sobolevskite appartient à "02.C - Sulfures métalliques, M:S = 1:1 (et similaires), avec Ni, Fe, Co, PGE, etc." avec les minéraux suivants : achavalite, breithauptite, fréboldite, kotulskite, langisite, nickéline, sederholmite, stumpflite, sudburyite, jaipurite, zlatogorite, pyrrhotite, smithite, troïlite, chérépanovite, modderite, ruthénarsénite, westerveldite, millérite, mäkinenite, mackinawite, hexatestibiopanickélite, vavřínite, braggite, coopérite et vysotskite.

Formation et gisementsModifier

Elle a été découverte dans la mine Oktyabrsky, située dans le gisement de cuivre et nickel de Talnakh, près de la ville de Norilsk (Kraï de Krasnoïarsk, Russie). Bien qu'il s'agisse d'une espèce inhabituelle, elle a été décrite sur tous les continents de la planète à l'exception de l'Antarctique.

RéférencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. (en) « Sobolevskite », Mindat (consulté le )

Liens externesModifier