Skyway Monte Bianco

téléphérique en Italie

Skyway Monte Bianco
Vue d'une cabine avec le mont Blanc en arrière-plan.
Vue d'une cabine avec le mont Blanc en arrière-plan.
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région autonome Vallée d'Aoste
Commune Courmayeur
Franchit Versant italien du massif du Mont-Blanc
Survole Rampe d'accès au tunnel du Mont-Blanc
Domaine skiable aucun
Piste(s) Itinéraires hors-piste sur le mont Fréty et la pointe Helbronner dont la Vallée Blanche
Autres remontées Téléphérique du val Vény, télécabine Panoramic Mont-Blanc
Site(s) Mont Fréty, pointe Helbronner
Coordonnées du départ 45° 48′ 57″ N, 6° 57′ 22″ E
Coordonnées de l'arrivée 45° 50′ 45″ N, 6° 55′ 54″ E
Parcours
Départ Entrèves (1 306 m)
Gare intermédiaire Mont Fréty (2 172 m)
· Dénivelé 866 m
· Longueur 1 751 m
· Temps min
· Vitesse 7,3 m/s
Arrivée Pointe Helbronner (3 451 m)
· Dénivelé 1 276 m
· Longueur 2 627 m
· Temps min
· Vitesse 8,8 m/s

Total  
· Dénivelé 2 145 m
· Longueur 4 378 m
· Temps 10 min
· Vitesse moyenne 7,3 m/s
· Vitesse maximale 32,4 km/h
· Pente moyenne 57 %
Caractéristiques techniques
Type Téléphérique bicâble à va-et-vient
Débit 800 pers./h
Capacité des cabines 80 personnes
Nombre de pylônes 5
Période de fonctionnement Toute l'année (sauf mai, novembre et en semaine à certaines périodes)
Exploitant Funivie Monte Bianco S.p.A.
Site web https://www.montebianco.com/fr
Histoire
Construction 2011-
Constructeur(s) Doppelmayr - Garaventa
Inauguration
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
localisation
Géolocalisation sur la carte : Vallée d'Aoste
(Voir situation sur carte : Vallée d'Aoste)
localisation

Le Skyway Monte Bianco est un téléphérique d'Italie situé dans la Vallée d'Aoste et permettant de gagner la pointe Helbronner dans le massif du Mont-Blanc depuis Entrèves, à Courmayeur. Construit de 2012 à 2015, il remplace l'ancien téléphérique en service de 1947 à 2012.

HistoireModifier

Le Skyway Monte Bianco est construit de 2011 à par Doppelmayr - Garaventa en remplacement de l'ancien téléphérique[1]. Ce dernier, ouvert en 1947, prolongé en 1957 et nécessitant d'emprunter trois tronçons pour se rendre jusqu'à la pointe Helbronner, est alors jugé obsolète au regard de la fréquentation touristique du début du XXIe siècle[1].

ParcoursModifier

Le téléphérique débute à 1 315 mètres d'altitude, à Entrèves, un village de Courmayeur, à la confluence de la Doire de Ferret et de la Doire de Vény venant respectivement du val Ferret et du val Vény[1]. Le premier tronçon mène à la station intermédiaire du mont Fréty à 2 174 mètres d'altitude où se trouvent le refuge Pavillon et le jardin botanique alpin Saussurea. Le second tronçon du téléphérique conduit à la pointe Helbronner, à 3 462 mètres d'altitude, à la frontière française, au-dessus du refuge Torino situé sur son adret. De là, les alpinistes peuvent emprunter le glacier du Géant tandis que les touristes peuvent profiter du panorama sur le glacier du Géant et les Alpes italiennes ou bien rejoindre l'aiguille du Midi grâce à la télécabine Panoramic Mont-Blanc puis Chamonix-Mont-Blanc grâce au téléphérique de l'Aiguille du Midi.

Par rapport à l'ancien téléphérique, le site de la gare aval du Skyway est déplacé du hameau de La Palud à Entrèves même, sur un terrain beaucoup plus dégagé, en aval de l'entrée du tunnel du Mont-Blanc et permettant une liaison avec le téléphérique du val Vény situé sur le mont Chétif au sud[1]. La gare intermédiaire au mont Fréty et la gare terminus à la pointe Helbronner sont totalement reconstruites[1]. Le site de la seconde gare intermédiaire dans l'ancien bâtiment du refuge Torino est abandonnée. Ce refuge, désormais non desservis par le téléphérique, est néanmoins accessible par un escalier en partie souterrain permettant de franchir la centaine de mètres de dénivelé négatif depuis la pointe Helbronner.

 
Une cabine au-dessus de Courmayeur.
 
La station intermédiaire du mont Fréty avec plus haut sur la gauche la pointe Helbronner, lieu d'arrivée du téléphérique.
 
La gare d'arrivée à la pointe Helbronner.
 
Vue simplifiée de la succession de téléphériques permettant de relier Courmayeur à Chamonix-Mont-Blanc à travers le massif du Mont-Blanc.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « TPH V Skyway Monte Bianco I-II », sur remontees-mecaniques.net (consulté le )

Articles connexesModifier