Hors-piste

Le hors-piste (ou, dans sa version extrême, le freeriding ou encore ski freeride) est la pratique de descente à ski ou snowboard sur des pentes enneigées non damées, en dehors des itinéraires balisés ou surveillés d'une station de ski, des pistes de ski, après avoir utilisé pour la montée des structures ou des engins mécanisés (remontées mécaniques, héliportage, motoneige, ...), pour déboucher soit sur une piste ouverte, soit sur un départ de remontée mécanique, soit sur un point de reprise de transport (ex : arrêt de bus, hélisurface, parking).

Skieuse hors-piste
Descente hors-piste vers Mottaret
Traces de ski hors-piste de proximité
Traces de ski hors-piste

À la portée du plus grand nombre, le ski hors-piste traditionnel peut se pratiquer à l'intérieur d'un domaine skiable (ex : entre deux pistes, dans un secteur vierge dit zone de transition), sur des pentes non travaillées, parfois dans des vallons périphériques vierges. Avec l'amélioration du matériel et l'audace de précurseurs à la recherche de sensations nouvelles, le ski hors-piste a évolué pour devenir une discipline extrême nécessitant un engagement et une technique maîtrisée : le ski freeride.

Avec l'héliportage, et sous réserve alors de se conformer à la réglementation propre à chaque pays, il peut se pratiquer dans des massifs préservés de tout équipement.

Le hors-piste se définit par son terrain de pratique et ne doit pas être confondu avec certaines disciplines du ski pratiquées sur le même terrain :

  • le ski de randonnée, qui n'utilise pas d'engins mécanisés, ou partiellement (freerando) ;
  • le ski freestyle backcountry, qui consiste à faire, hors-piste, des figures acrobatiques et, plus généralement, le freeski (freestyle + freeride) ;
  • le ski de pente raide qui est la version historique et ultime du ski extrême, par son engagement, la prise de risque et l'environnement parfois hostile (haute montagne) ;
  • le ski de fond qui n'utilise pas d'engins mécanisés à l'exception de ceux utilisés pour l'entretien des pistes.

En quittant les pistes fréquentées et en évoluant sur des pentes de neige poudreuse non damées, le hors-piste permet de trouver rapidement des sensations proche de la nature, à l'écart de la foule des skieurs. Ainsi il procure, selon les caractéristiques du manteau neigeux, de l'environnement et du niveau technique du pratiquant, un agréable sentiment de réalisation de soi et de plénitude.

SécuritéModifier

 
Skieurs hors-piste engagés dans un couloir à La Grave, survolés par un hélicoptère de la gendarmerie

Les principaux dangers du ski hors-piste sont :

  • les caractéristiques du milieu naturel :
  • l'imprévisibilité du manteau neigeux :
    • son instabilité, avec les avalanches,
    • sa qualité : neige profonde, croûte, tôle, grattons, soupe, etc. ;
  • l'isolement en cas d'accident, la difficulté pour donner l'alerte et être localisé ;
  • l'égarement, notamment par mauvaise visibilité (brouillard, chute de neige, etc.).

La pratique du ski hors-piste nécessite un bon niveau de ski, une bonne connaissance du milieu, l'expérience de la montagne hivernale, de la prudence et de l'humilité. Les principaux conseils de sécurité sont donc :

  • ne jamais sortir seul en montagne ; se munir d'un téléphone est recommandé mais ne garantit pas une liaison permanente avec ses proches ;
  • porter un casque, une protection dorsale ;
  • s'informer du risque d'avalanche :
    • acquérir une bonne connaissance en nivologie et météorologie par une pratique régulière : on déplore régulièrement des victimes plus ou moins conscientes des risques encourus,
    • s'équiper des éléments adaptés : balise de détection (ex: ARVA ou DVA), pelle, sonde, sac ABS... et savoir s'en servir,
    • le respect des distances entre skieurs ;
  • ne jamais s'engager sur un terrain hors-piste inconnu parcouru de traces qui peuvent déboucher sur des pentes exposées aux avalanches, barres rocheuses, etc. ;
  • tenir compte, avec prudence, de l'état du manteau neigeux :
    • prendre garde à sa fragilisation, de surcroît après le passage de plusieurs skieurs,
    • évaluer son évolution due aux facteurs météorologiques (écarts de température, ensoleillement, vent, hygrométrie, etc) ;
  • sur glacier ou zone karstique avérée, porter un baudrier.

Dans certains pays, le ski hors-piste en périphérie du domaine skiable est illégal[1],[2].

Aspect commercialModifier

En France, de nombreuses stations de ski mettent en avant le ski hors-piste comme argument de vente, en l'encadrant et en organisant des stages d'information et de formation[3],[4]. Ces stages portent désormais le label freeride, ce qui attire une clientèle de plus en plus jeune et réceptive aux nombreuses vidéos mises en ligne sur internet mettant en vedette les meilleurs spécialistes de la discipline, souvent sponsorisés par de grandes marques.

CompétitionsModifier

Une compétition internationale, le Freeride World Tour, confronte chaque année les meilleurs adeptes du ski ou du snowboard hors-piste sur une demi-douzaine de domaines dans le monde.

Principaux sites de pratique du hors-pisteModifier

Pays Nom du site Commentaires
  Autriche Fieberbrunn[5]
  Canada Whisler Mountain
  États-Unis Crystal Mountain[5]
  États-Unis Kirkwood[5]
  France La Grave au pied de La Meije Village dont l'unique remontée mécanique, un téléphérique, ne donne accès qu'à un domaine skiable entièrement hors-piste.
  France La Vallée Blanche à Chamonix-Mont-Blanc[5] Itinéraire hors-piste de plus ou moins quatre heures. Accès par le téléphérique de l'aiguille du Midi, sur réservation.
  France Val-d'Isère Un des plus vastes domaines de ski hors-piste et ski de randonnée au monde, où l'enneigement est presque assuré de novembre à mai.
  Italie Vallée d'Aoste
  Russie Krasnaïa Poliana[5] Station du Caucase spécialisée dans l'héliski
  Suisse St-Moritz[5] Étape du Freeride World Tour en 2011
  Suisse Verbier[5] Dans le domaine des 4 vallées (exemple : le vallon d'Arby, Leyteygeon[6])
  Suisse Zermatt

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Paul Labourdette et Dominique Auzias, Côte Ouest des États-Unis, Petit Futé, , 646 p.
  2. Mesures juridiques pour la conservation des espaces naturels, vol. 82, Conseil de l'Europe, coll. « Sauvegarde de la nature », , 145 p. (ISBN 92-871-3069-8, lire en ligne)
  3. Ski hors-piste : la justice tire la sonnette d'alarme - Le Figaro, 19 janvier 2010
  4. Skier hors-piste à Val-d'isère
  5. a b c d e f et g Etape du Freeride World Tour en 2011
  6. 4 Vallées Freeride - Les 4 Vallées

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier