Skeyes

Contrôle aérien belge

Skeyes est l’entreprise publique autonome belge chargée du contrôle du trafic aérien, de la formation des contrôleurs aériens et personnel technique, et de l'installation et de l'entretien de l'infrastructure de navigation aérienne dans la zone dont la Belgique est responsable.

Tour de contrôle de l'aéroport de Bruxelles (EBBR), à Steenokkerzeel.

La société prend ce nom en 2018. Elle est issue de l'ancienne régie des voies aériennes[1] renommée 'Belgocontrol[2] en 1998.

Histoire modifier

Le savoir-faire, le matériel et l'infrastructure nécessaires ont été initialement générés et rassemblés par la Régie des voies aériennes, un parastatal[3] du Ministère des communications créé peu après la seconde guerre mondiale resté en activité jusqu'en 1998.

Missions modifier

Ses missions consistent notamment à garantir la sécurité dans l'espace aérien belge et dans les aéroports publics et de contrôler les mouvements sur et autour de l'aéroport national de Bruxelles, mais aussi autour des aéroports régionaux d'Anvers, Charleroi, Liège et Ostende. Par ailleurs, Skeyes communique aux autorités (police, inspection aéroportuaire et compagnies aériennes) les informations indispensables relatives au trafic aérien et certaines données météorologiques.

Partenariats modifier

Skeyes est membre de l’organisation internationale CANSO.

Une partie des responsabilités et des moyens a été confiée à Eurocontrol, comme le contrôle de l'espace aérien au-dessus du niveau de vol FL245. C'est également le cas pour les Pays-Bas, le Luxembourg et l'Allemagne du Nord-Ouest.

Installations modifier

Le centre opérationnel se trouve au CANAC à Steenokkerzeel, sur le site de l'aéroport de Bruxelles-National.

Notes modifier

  1. « Régie des voies aériennes - Moniteur blge », sur just.fgov.be, Moniteur belge
  2. (en) « Legal », sur skeyes.be
  3. Qualificatif propre à la Belgique désignant les organismes semi-publics.

Lien externe modifier