Simon VI de Lippe

peintre allemand

Le comte Simon VI de Lippe ( à Detmold à Frein (qui fait maintenant partie de Lemgo)) a été le comte et gouverneur du comté de Lippe de 1563 jusqu'à sa mort.

Simon VI de Lippe
Image dans Infobox.
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
Brake (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Abbaye de Blomberg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Simon VI. zur LippeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Fratrie
Conjoints
Ermgard zur Lippe (de à )
Elisabeth de Schaumbourg (d) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Simon VII de Lippe-Detmold
Sophie de Lippe (d)
Elisabeth de Lippe (d)
Hermann de Schaumbourg-Lippe (d)
Othon de Lippe-Brake
Philippe Ier de Schaumbourg-Lippe
Ursula de Lippe (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Simon était le fils du comte Bernard VIII de Lippe (1527-1563) et sa femme Catherine (1524-1583), fille de Philippe III de Waldeck, comte de Waldeck-Eisenberg et Anne de Clèves. Alors qu'il était encore mineur lors du décès de son père, son oncle Hermann Simon de Pyrmont assure la régence jusqu'en 1579.

Simon est un prince intelligent, un homme d'après l'idéal de la renaissance. Il correspondait avec de nombreux grands scientifiques de son temps, parmi eux, Tycho Brahe et Jost Bürgi. Il a été conseiller et chambellan de l'Empereur Rodolphe II, pour lequel il a entrepris des missions diplomatiques, tels que la médiation dans les conflits de succession entre les princes. Il a agi comme un intermédiaire et un agent dans le commerce des peintures hollandaises.

Le château de Frein avait été construit par Christoph von Donop de 1562 à 1570. En 1584-1589, Simon l'avait élargi dans le style de la Renaissance de la Weser. Il devient sa résidence jusqu'à sa mort. En , il a subi une sévère défaite au Siège de Rees contre les Espagnols. À partir de 1600, il emploie l'architecte militaire néerlandais  Johan van Rijswijk[1]. Par décision de Simon VI, le Comté passe au Calvinisme en 1605. Usant de la maxime Cujus regio, ejus religio, en vigueur de depuis la Paix d'Augsbourg, il a invité l'Église de Lippe à adhérer au calvinisme. Cela a conduit à un différend avec nombre de ses sujets, en particulier la ville libre et hanséatique de Lemgo, luthérienne depuis 1522 et qui entend le rester, ce qui conduit à la Révolte de Lemgo. Ce différend religieux a été résolu par la Paix de Röhrentrup en 1617, avec l'octroi à Lemgo du droit de déterminer sa foi de façon indépendante. La minorité luthérienne n'a rejoint Église de Lippe qu'en 1882.

Simon possédait une grande bibliothèque et a servi en tant que bibliothèque de la cour aussi bien que comme collection d'un professionnel de la politique et de la diplomatie. Elle contenait des travaux théologiques et historiques, des œuvres philosophiques et de la jurisprudence. Elle devint plus tard la base de la Bibliothèque de l'État à Detmold, où elle est encore conservée.

Simon est mort en 1613, son fils aîné survivant, Simon VII, lui a succédé et a déménagé le siège du gouvernement de retour à Detmold. Son plus jeune fils, Philippe Ier de Schaumbourg-Lippe a fondé la branche de Schaumburg-Lippe, qui s'est installée à Bückeburg.

Le mariage et la descendanceModifier

En 1578, Simon a épousé la comtesse Armgard de Rietberg (décédée le ). Ce mariage est restée sans enfant.

En 1585, il épouse Élisabeth, fille du comte Otto IV de Schaumbourg et de Holstein-Pinneberg. Ils ont eu les enfants suivants:

RéférencesModifier

Notes de bas de pageModifier

  1. Jürgen Soenke: "Johan van Rijswijck et Johan van Valckenburgh: Die Befestigung deutscher Städte und Residenzen 1600-1625 durch holländische Ingenieuroffiziere", dans: Mitteilungen des Mindener Geschichtsvereins, vol. 46 (1974), p. 9-39