Simoedosaurus

genre de sauropsides

Simoedosaurus est un genre éteint de « reptiles » d'eau douce de l'ordre des Choristodera et de la famille des Simoedosauridae.

Localisation et datationModifier

Simoedosaurus est connu depuis le tout début du Paléocène (Danien) où ses restes fossiles ont été trouvés au Canada (Saskatchewan). D'autres fossiles ont été découverts dans le Paléocène supérieur, aux États-Unis, en particulier dans le Dakota du Nord[3], et en France à Cernay-lès-Reims près de Reims[1]. Les plus récents Simoedosaurus connus ont été découverts dans l'Éocène du Kazakhstan[4].

DescriptionModifier

L'animal a une morphologie externe qui rappelle celles des gavials actuels. Sa longueur varie entre 2 et 5 mètres[5]. Le genre est caractérisé par des mâchoires plus larges et puissantes que celles des autres choristodères, ce qui lui permettait de s'attaquer à des proies plus grandes. Cependant l'espèce S. lemoinei, préférait se nourrir de proies plus tendres que celles de l'espèce S. dakotensis[6]. Le crâne de Simoedosaurus lemoinei mesurait environ 70 centimètres de long[5].

C'est un cousin d'Ikechosaurus. Il est également apparenté aux plus célèbres choristodères comme Champsosaurus ou Monjurosuchus.

PaléobiologieModifier

Simoedosaurus était un prédateur ovovivipare parfaitement adapté à la vie aquatique, à la différence de certains autres choristodères comme Champsosaurus qui pondait ses œufs à terre[7].

ClassificationModifier

Le genre Simoedosaurus se place dans la famille des Simoedosauridae au sein du sous-ordre des Neochoristodera qui regroupe les choristodères de grande taille, de 2 à 5 mètres de longueur, avec un crâne cordiforme (en forme de cœur) pouvant atteindre 70 centimètres de long[5]. Ce sont des choristodères qui ressemblent en apparence aux gavials actuels avec un long museau et un cou court[5].

La synthèse réalisée par Mikko Haaramo en 2015[8], donne la classification suivante pour les Choristodera :


Choristodera 

? Irenosaurus



? Khurendukhosaurus



? Lazarussuchus


unnamed

? Actiosaurus




Cteniogenidae / Cteniogenys


unnamed

Pachystropheus


 Monjurosuchidae 

Philydrosaurus



Monjurosuchus



 Hyphalosauridae 

Shokawa



Hyphalosaurus



 Neochoristodera 
 Simoedosauridae 

Ikechosaurus



Tchoiria



Simoedosaurus



 Champsosauridae 

Eotomistoma



Champsosaurus








Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c Gervais, P. (1877): Énumération de quelques ossements d’animaux vertébrés recueillis aux environs de Reims par M. Lemoine. Journal de Zoologie, vol. 6, 1877, p. 74-79
  2. (en) Sigogneau-Russell, D. (1985): Definition of the type-species of Simoedosaurus, S. lemoinei Gervais, 1877 (Choristodera, Reptilia). Journal of Paleontology, 59: 766-767
  3. a et b (en) B. R. Erickson. 1987. Simoedosaurus dakotensis, new species, a diapsid reptile (Archosauromorpha; Choristodera) from the Paleocene of North America. Journal of Vertebrate Paleontology 7(3):237-251
  4. (en) A. O. Averianov. 2005. The first choristoderes (Diapsida, Choristodera) from the Paleogene of Asia. Palaeontological Journal 39(1):79-84
  5. a b c et d (en) Matsumoto, R. & Evans, S.E., Choristoderes and the freshwater assemblages of Laurasia, J. Iberian Geol., vol. 36, no 2, 2010, p. 253–274
  6. (en) Matsumoto, R. and Evans, S. E. (2016), Morphology and function of the palatal dentition in Choristodera. J. Anat., 228: 414–429. doi:10.1111/joa.12414, [1]
  7. (en) Ji Q., Ji, S., Lü, J., You, H. and Yuan, C. (2006). "Embryos of Early Cretaceous Choristodera (Reptilia) from the Jehol Biota in western Liaoning, China." Journal of the Paleontological Society of Korea, vol. 22, no 1, 2006, p. 111-118
  8. (en) Mikko Haaramo, « †Choristodera », Mikko's Phylogeny Archive, (consulté le 5 octobre 2017)

Références taxinomiquesModifier

(en) Référence Paleobiology Database : Simoedosaurus Gervais, 1877

Voir aussiModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :