Silmarils (entreprise)

Silmarils
logo de Silmarils (entreprise)

Création 3 novembre 1987
Disparition 28 avril 2003
Fondateurs André Rocques, Louis-Marie Rocques, Philippe Plas
Forme juridique Société à responsabilité limitée
Siège social Lognes, Seine-et-Marne
Drapeau de France France
Direction Louis Rocques
Activité Industrie vidéoludique
Produits Jeux vidéo
SIREN 342 602 984

Chiffre d'affaires comptes non disponibles

Silmarils était une entreprise française de développement et d'édition de jeux vidéo. Son nom fait référence aux silmarils, des gemmes enchantées présentées dans le roman Le Silmarillion de J. R. R. Tolkien[1].

HistoriqueModifier

La société est fondée en 1987 par Louis-Marie Rocques, André Rocques, et Philippe Plas, auteurs indépendants de jeux vidéo. Le premier jeu développé par Silmarils est Manhattan Dealers (1987), distribué par Loriciels[2]. Ce n'est qu'en 1989 que Silmarils édite ses propres jeux.

Leurs plus grands succès commerciaux furent Transarctica, Targhan, Crystals of Arborea et sa suite, la série Ishar.

Silmarils a nettement moins de succès à partir du milieu des années 1990 et est mise en liquidation judiciaire en 2003[3].

Liste des jeuxModifier

Rachat des licencesModifier

AnecdotesModifier

Silmarils a été l'un des rares studio à développer des titres sur le Falcon 030 d'Atari et l'un des derniers studios à sortir des jeux commerciaux sur Atari ST.

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. Jivé, GameTrip.net, « Dossier - Silmarils: «Notre premier jeu, c’était un simulateur de pays» - GameTrip.net : Jeux Vidéo Oldies », sur GameTrip.net (consulté le 30 décembre 2016)
  2. Eric Cubizolle, « Silmarils », Pix'n Love, no 18,‎ , p. 22-31
  3. « liquidation », sur www.societe.com (consulté le 8 juillet 2019)