Ouvrir le menu principal

Shahid Khaqan Abbasi

homme politique pakistanais

Shahid Khaqan Abbasi
شاہد خاقان عباسی
Illustration.
Shahid Khaqan Abbasi en 2017.
Fonctions
Premier ministre du Pakistan

(9 mois et 30 jours)
Élection
Président Mamnoon Hussain
Prédécesseur Nawaz Sharif
Successeur Nasir-ul-Mulk
Ministre pakistanais du Pétrole[N 1]

(4 ans, 11 mois et 24 jours)
Président Mamnoon Hussain
Premier ministre Nawaz Sharif
Lui-même
Prédécesseur Asim Hussain
Successeur Ghulam Sarwar Khan (indirectement)
Ministre pakistanais du Commerce

(1 mois et 12 jours)
Président Pervez Musharraf
Premier ministre Youssouf Raza Gilani
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Karachi
Nationalité pakistanaise
Parti politique Ligue musulmane du Pakistan (N)
Père Khaqan Abassi
Fratrie Sadia Abbasi (sœur)
Religion Islam sunnite

Signature de Shahid Khaqan Abbasiشاہد خاقان عباسی

Shahid Khaqan Abbasi
Premiers ministres du Pakistan

Shahid Khaqan Abbasi (en ourdou : شاہد خاقان عباسی), né le à Karachi, est un homme d'État pakistanais, Premier ministre du au . Implanté à Rawalpindi, il est membre de la Ligue musulmane du Pakistan (N). Nommé chef du gouvernement pour remplacer Nawaz Sharif, il a surtout été ministre du Pétrole sous son troisième mandat.

BiographieModifier

Jeunesse et éducationModifier

Il est né le [1] à Karachi[2]. Il est le fils de Khaqan Abbasi, ministre sous Muhammad Zia-ul-Haq, et tué en 1988 par un missile.

Ingénieur de formation, dans le domaine de l'électricité, il sort diplômé de l'université George Washington[2].

Carrière politiqueModifier

Il entre en politique en 1988[2]. Membre de la Ligue musulmane du Pakistan (N), il a dirigé plusieurs ministères et est député de Murree[2].

En 1999, après le renversement de Nawaz Sharif par Pervez Musharraf, il est arrêté et emprisonné jusqu'en 2001[2].

Le , au lendemain de la destitution de Nawaz Sharif par la Cour suprême, il a été proposé par ce dernier pour lui succéder[3]. Il est élu le 1er août lors d'une session extraordinaire de l'Assemblée nationale[4],[5], recueillant 221 voix sur 339, contre 47 à Syed Naveed Qamar et 33 à Sheikh Rashid Ahmad, ses principaux opposants[6]. Initialement, à l'instar de Chaudhry Shujaat Hussain en 2004, qui avait fait la transition entre Zafarullah Khan Jamali et Shaukat Aziz, il ne devait diriger le gouvernement que le temps que Shehbaz Sharif, frère de Nawaz, se fasse élire comme député dans les quarante-cinq jours, et devenir ainsi éligible au poste de Premier ministre[7]. Finalement, c'est Kulsoom Nawaz Sharif, qui s'est portée candidate et a succédé à son époux après avoir remporté la législative partielle du 13 septembre[8].

En 2018, la Commission des droits de l'Homme pakistanaise fait état d'un « inquiétant nombre d'exécutions extra-judiciaires et disparitions forcées » et appelle les forces de sécurité à « mettre un terme aux violations »[9].

Son mandat prend fin le , jour de la fin de la législature. En vertu de la Constitution du Pakistan, un gouvernement électoral sera nommé, en attendant de nouvelles élections législatives du 25 juillet. Le 28 mai, Nasir-ul-Mulk est désigné Premier ministre[10].

Lors des élections législatives de 2018, il se présente dans la première circonscription de Rawalpindi mais il est défait de peu par le candidat du Mouvement du Pakistan pour la justice, par 39 % des voix contre 42 %[11].

Le 14 octobre 2018, il est réélu lors d'une législative partielle à Lahore[12]. Il prend ses fonctions le [13].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Ministre du Pétrole et des Ressources naturelles jusqu'au .

RéférencesModifier

  1. « Detail Information » (consulté le 29 juillet 2017)
  2. a b c d et e « Pakistan. L'ancien ministre du Pétrole prend la tête du gouvernement », sur Ouest-France.fr (consulté le 1er août 2017)
  3. « Nocookies », sur The Australian (consulté le 29 juillet 2017)
  4. « Pakistan : le Parlement élira un nouveau premier ministre mardi », sur Le Monde, (consulté le 30 juillet 2017)
  5. « Pakistan: l'ex-ministre du Pétrole Abbasi élu Premier ministre », sur LExpress.fr (consulté le 1er août 2017)
  6. Rulers
  7. « Shahbaz Sharif will be Pakistan » (consulté le 28 juillet 2017).
  8. « Pakistan: l'épouse de Nawaz Sharif remporte l'élection législative partielle - Asie-Pacifique - RFI », sur RFI (consulté le 24 septembre 2017)
  9. « Pakistan: inquiétant nombre d'exécutions extra-judiciaires et disparitions forcées (rapport) », sur www.notretemps.com,
  10. AFP, « Pakistan: un ancien juge nommé à la tête du gouvernement intérimaire », sur Libération, (consulté le 28 mai 2018) (inscription nécessaire)
  11. (en) NA 57 Rawalpindi 1 sur geo.tv
  12. « By-election 2018: Unofficial, partial results », Geo News,‎ (lire en ligne)
  13. « Shahid Khaqan Abbasi takes oath as MNA », Pakistan Today, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier