Ouvrir le menu principal

Shah Mehmood Qureshi
Illustration.
Shah Mehmood Qureshi en avril 2011.
Fonctions
Ministre des Affaires étrangères du Pakistan
En fonction depuis le
(1 an et 21 jours)
Premier ministre Imran Khan
Prédécesseur Abdullah Hussain Haroon

(2 ans, 10 mois et 9 jours)
Président Asif Ali Zardari
Premier ministre Youssouf Raza Gilani
Prédécesseur Inam ul-Haq
Successeur Hina Rabbani Khar
Biographie
Nom de naissance Shah Mehmood Qureshi
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Murree, Pakistan
Nationalité pakistanaise
Parti politique Ligue musulmane du Pakistan (N) (1988-1990)
Ligue musulmane du Pakistan (J) (1990-1993)
Parti du peuple pakistanais
(1993-2011)
Mouvement du Pakistan pour la justice
(depuis 2011)

Shah Mehmood Qureshi (en ourdou شاه محمود قریشی), né le à Murree, est un homme politique pakistanais. Il a été deux fois ministre des Affaires étrangères, de 2008 à 2011 quand il était membre du Parti du peuple pakistanais, puis à partir de 2018 après avoir rejoint le Mouvement du Pakistan pour la justice.

Jeunesse et éducationModifier

Shah Mehmood Qureshi est né le à Murree, dans le district de Rawalpindi situé dans le nord de la province du Pendjab. Sa famille serait descendante du saint soufi Bahauddin Zakariya dont le mausolée se trouvant à Multan serait une source de revenus importante pour la famille[1]. Son père a notamment été sénateur et gouverneur du Pendjab.

Mehmood Qureshi est diplômé du Forman Christian College de Lahore ainsi que du Corpus Christi College de l'université de Cambridge où il a obtenu une qualification en droit[2].

Carrière politiqueModifier

DébutsModifier

Shah Mehmood Qureshi a été député de l'Assemblée provinciale du Penjab de 1985 à 1993. En 1988, il rejoint la Ligue musulmane du Pakistan (N) menée par Nawaz Sharif. C'est donc sous cette étiquette qu'il est élu député provincial en 1988. Mais en 1990, il quitte la Ligue de Nawaz Sharif pour la Ligue de Muhammad Khan Junejo et est réélu député provincial cette même année lors des élections législatives.

Parti du peuple pakistanaisModifier

En 1993, il rejoint le Parti du peuple pakistanais et est ensuite par la première fois élu député à l'Assemblée nationale lors des élections législatives de la même année. Il perd cependant son siège après les élections de 1997. Il remporte de nouveau son siège en 2002, puis le conserve à la suite des élections de 2008. Durant ces dernières élections, il remporte le scrutin dans la première circonscription de Multan avec 56,4 % des voix contre deux autres candidats[3].

Après la victoire du Parti du peuple pakistanais aux élections législatives de 2008 et la formation d'un gouvernement de coalition, Shah Mehmood Qureshi a été candidat pour être le candidat du PPP au poste de Premier ministre. Après son échec, il est nommé ministre des affaires étrangères dans le gouvernement de Youssouf Raza Gilani, succédant à Inam ul-Haq. Le 9 février 2011, après un important remaniement ministériel, il est remplacé par Hina Rabbani Khar, une députée de Muzaffargarh à l'Assemblée nationale.

Shah Mehmood Qureshi était alors à ce moment en conflit avec le gouvernement, notamment en raison de l'affaire Raymond Davis. Il aurait donc été renvoyé pour ces divergences ou bien aurait alors choisi de prendre ses distances avec le gouvernement. Après la mort d'Oussama ben Laden le 2 mai, il appelle le Premier ministre et le président à démissionner.

Mouvement pour la justiceModifier

 
Imran Khan avec Qureshi et Mike Pompeo lui faisant face, le 5 septembre 2018.

Le 14 novembre 2011, il quitte le Parti du peuple pakistanais, décision qu'il motive pour de multiples raisons. Il dénonce en particulier le pouvoir d'Asif Ali Zardari au sein du parti et l'alliance entre le PPP et la Ligue musulmane du Pakistan (Q), alors qu'il considère que ce dernier est indirectement responsable de l'assassinat de Benazir Bhutto. Il estime également que les véritables coupables de cet assassinat n'ont pas été arrêtés[4].

Le 27 novembre 2011, il annonce qu'il rejoint le Mouvement pour la justice d'Imran Khan lors d'un discours à Ghotki (nord du Sind) devant 40 000 personnes. Il critique alors le président Asif Ali Zardari et rend hommage à Benazir Bhutto[5]. Lors des élections législatives de 2013, il gagne un siège de député à l'Assemblée nationale dans la troisième circonscription de Multan avec 48,7 % des voix mais il est défait dans la première circonscription de la ville avec 32 % des voix, par le candidat de la Ligue musulmane du Pakistan (N) qui obtient 41 %[6].

Il est réélu dans sa circonscription lors des élections législatives de 2018 avec 53,2 % des voix[7]. Le 20 août, il est nommé ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement du nouveau Premier ministre Imran Khan[8].

RéférencesModifier

  1. (en) 2008: Tariq Aziz advises Zardari against Shah Mehmood’s PM candidacy sur Dawn.com, le 22 mai 2011
  2. (en) Shah Mahmood Qureshi sur le Time, le 29 décembre 2008
  3. (en) NA-148 (Multan-I), Election Commission of Pakistan
  4. (en) Shah Mehmood Qureshi resigns from PPP, National Assembly sur The Express Tribune, le 14 novembre 2011.
  5. (en) Shah Mahmood Qureshi joins PTI sur The Express Tribune, le 27 novembre 2011.
  6. (en) NA Pakistan sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan.
  7. (en) NA-156 (Multan-III) sur le site de la Commission électorale du Pakistan
  8. (en) Foreign Minister Shah Mehmood Qureshi reiterated his foreign policy priorities sur Times of Islamabad, le 20 août 2018

Voir aussiModifier