Serge Ier de Naples

Serge ou Sergius Ier de Naples est duc de Naples de 839/840 à sa mort en 864.

Serge Ier de Naples
Titre de noblesse
Duc de Naples
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Décès
Activité
Père
Marino di Napoli (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Euprassia (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

OriginesModifier

Serge est le fils d'un certain Marinus, noble de Cumes, et d'Eupraxia. Ses parents sont « issus de familles illustres ». Si l'origine de son père reste obscure, du fait des noms donnés à ses enfants (Césaire (Cæsarius), Étienne (Stephanus) et Grégoire (Gregorius)), il descendait vraisemblablement par sa lignée maternelle de Étienne II de Naples, duc (754-766) puis évêque de Naples (766-799) et lui-même père d'enfants nommés Cæserius, Gregorius et Eupraxia[1].

Duc héréditaireModifier

Serge succède au duc Contardus dont le règne se limite à 15 jours en 839/840. Sergius devient le premier duc strictement héréditaire de Naples et il règne 25 ans et trois mois et fonde la dynastie des Sergii.

Les napolitains avaient été les premiers à utiliser les services des bandes de pirates musulmans pour combattre leur principal ennemi, la principauté de Salerne. Après 840, du fait de la guerre civile qui divisent les lombards, les populations du littoral doivent faire face au péril arabe.

Le duc Serge rassemble sa flotte avec les vaisseaux d'Amalfi et de Gaète et inflige aux Sarrazins une défaite à la pointe de Licosa, dans le golfe de Salerne. L'émir de Palerme veut se venger et lance une grande expédition punitive vers la baie de Naples. Ses troupes arrivent aux portes de Sorrente où leur navires sont capturés par les gens de Sorrente et de Naples. Après le pillage de Rome en août 846, la flotte de Naples sous la conduite de Césaire, le fils du duc, empêche les arabes de poursuivre leur avance et, lorsqu'ils réembarquent, leurs navires sont dispersés par une tempête.

Lorsque Césaire se rend lui-même à Rome, la ligue maritime constituée par Naples, Amalfi et Gaète conclut un accord avec le pape Léon IV. L'amiral napolitain remporte ensuite une nouvelle victoire contre les envahisseurs en 849. La prééminence du duc Serge sur les princes du sud de l'Italie est totale et l'Empereur Louis II le Jeune fait appel à lui pour réconcilier Bénévent et Salerne. Le le duc Serge lance encore une attaque sur Capoue qui est repoussée par Lando le Jeune. Serge Ier meurt après un règne de 25 ans et 3 mois et il peut transmettre sans aucune opposition sa fonction à son fils Grégoire III, qu'il avait associé au pouvoir dès 850[2]. Son autre fils Athanase Ier, était devenu évêque de Naples vers la même époque.

Union et postéritéModifier

Sergius Ier épouse une nommée Drosu dont :

Notes et référencesModifier

  1. Christian Settipani, Continuité des élites à Byzance durant les siècles obscurs. Les princes caucasiens et l'Empire du VIe au IXe siècle, Paris, de Boccard, , 634 p. [détail des éditions] (ISBN 978-2-7018-0226-8), p. 519.
  2. Venance Grumel Traité d'études byzantine Chronologie I « Ducs de Naples » p. 424

SourcesModifier