Serafino Macchiati

peintre italien

Serafino Macchiati (1861-1916) est un peintre italien, proche du courant divisionniste. Illustrateur renommé, il passa une partie de sa vie entre son pays et Paris.

Serafino Macchiati
Image dans Infobox.
Portrait (fr. Emporium, vers 1904)
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Italienne (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Œuvres principales
Arbres en fleurs (d), Heure automnale (d), Le Visionnaire (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Serafino Macchiati est né le à Camerino, fils de Primo Macchiati, professeur et Venanzia Bartolini. Désireux d'indépendance, il entre à académie des beaux-arts de Bologne avant 1880, puis se rend à Rome. Là, il travaille pour La Tribuna illustrata et gagne sa vie comme illustrateur. Il fréquente la vie intellectuelle de la capitale italienne, rencontre les peintres Giacomo Balla, Gino Severini, ou Vittore Grubicy (en) (1851-1920) qui est avant tout marchand d'art. Macchiati commence à travailler en 1887 pour Grubicy jusqu'en 1890[1].

En 1898, l'éditeur français Alphonse Lemerre lui propose d'illustrer une collection de livres de Paul Bourget ; Serafino y fait venir son fils Giuseppe, né en 1896. En 1900, il est rejoint par Grubicy et Balla à Fontenay-aux-Roses, où il vit désormais avec son fils et son modèle, Marie, pour peindre ensemble, s'inscrivant dans la mouvance post-impressionniste des recherches liées au divisionnisme, produisant des paysages de la banlieue et de la capitale ; Mario Sironi leur rend visite[1].

En 1901, il expose au Salon des artistes français[2], une suite de onze dessins à connotation fantastique. Il reparaît au Salon de 1902 à 1904, et présente en plus de dessins, des aquarelles.

Il fait de nombreux envois originaux à des périodiques dont Je sais tout (1906-1911)[3], invité par son ami Henri Barbusse[4], mais aussi au Figaro illustré, ou encore à l'Illustrirte Zeitung (Leipzig). En 1912, il ouvre un cours de peinture à Paris avec l'aide d'un ami peintre, Ugo Malvano.

Il poursuit diverses collaborations avec des éditeurs de livres d'art aussi bien en France qu'en Italie, et passe les dix-huit dernières années de sa vie à Paris, où il meurt le [5].

Relativement oublié, son travail a de son vivant été valorisé par Vittorio Pica, entre autres dans Emporium[6]. Pica l'invite à monter une première œuvre à la Biennale de Venise en 1907, puis à la première biennale de Faenza en 1908. En 1910, il est fait chevalier de l'Ordre de la Couronne d'Italie. En 1922, Pica organise une exposition posthume de son travail à la Biennale de Venise, puis à Milan l'année suivante. Une exposition importante est organisée à Turin en 1971[7], puis, paraissent des études et monographies au début des années 2000 qui permettent de mieux connaître cet artiste marqué par l'école impressionniste et les avant-gardes des années 1900.

ŒuvreModifier

 
L'Amour en bleu, peinture non localisée.

ConservationModifier

  • Musée d'Orsay (Paris) :
    • Le Visionnaire, huile sur toile, 1904[9].
    • Heure automnale, huile sur toile, 1914[10].
    • Arbres en fleurs, huile sur toile, avant 1916[11].
  • Collezione Banzatti (Milan)[1] :
    • Autoritratto, 1890.

Ouvrages illustrésModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d et e « MACCHIATI, Serafino » par Federico Tratulli, Enciclopedia Treccani.
  2. Fiche exposant Salon de 1901, base salons du musée d'Orsay.
  3. (en) « Serafino Macchiati », In: The Arthur Conan Doyle Encyclopedia, notice en ligne.
  4. Fonds Henri Barbusse, Base Agorha.
  5. (it) [Nécrologie], In: Emporium, Bergame, XLV, 265, janvier 1917, pp. 178.
  6. (it) V. Pica, « I giovani illustratori italiani », In: Emporium, Bergame, XX, 188, octobre 1904, pp. 293-306.
  7. (it) La Stempa sera, 13 avril 1971.
  8. Notice no M0805003203, base Joconde, ministère français de la Culture.
  9. Fiche œuvre 21408, catalogue en ligne du musée d'Orsay.
  10. Fiche œuvre 21407, catalogue en ligne du musée d'Orsay.
  11. Fiche œuvre 21409, catalogue en ligne du musée d'Orsay.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Raffaele De Grada et Silvana Frezza Macchiati, Serafino Macchiati pintore & illustratore, 2 tomes, Turin, Umberto Allemandi, 2004 (ISBN 978-8842212478).

Liens externesModifier