Ouvrir le menu principal

Juillet 1941 (guerre mondiale)

Chronologies
Années :
1938 1939 1940  1941  1942 1943 1944
Décennies :
1910 1920 1930  1940  1950 1960 1970
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologie de la Seconde Guerre mondiale
Jan - Fév - Mar - Avr - Mai - Jun
Jul - Aou - Sep - Oct - Nov - Déc
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Chronologie de la Seconde Guerre mondiale

Juin 1941 - Juillet 1941 - Août 1941

  • 5 juillet :
    • Le gouvernement britannique écarte toute possibilité de négociation de paix.
  • 12 juillet :
    • Le Royaume-Uni et l'URSS signent un accord de défense mutuelle, promettant de ne pas signer d'accord de paix séparée avec l'Allemagne.
  • 16 juillet :
    • Après six jours de combats, Smolensk tombe aux mains des Allemands.
    • A Berlin, Hitler décide lors d'une conférence la partition administrative de l'URSS en Reichskommissariats en cas de victoire; il instaure le Ministère du Reich pour les territoires occupés de l'Est ["Reichsministeriums für die besetzten Ostgebiete" (RMfdbO)]. Sa mission est de concrétiser le Generalplan Ost.
  • 20 juillet :
    • Himmler ordonne de déporter les populations de la région polonaise de Zamość et de les remplacer par des Allemands.
  • 25 juillet :
    • Signature des accords De Gaulle-Lyttleton concernant le Moyen-Orient.
  • 29 juillet :
    • Signature d'accords de défense sur l'Indochine entre Vichy et le Japon.
  • 30 juillet :
    • Signature de l’accord Sikorski-Maïski, alliance polono-soviétique qui prévoit une Pologne indépendante mais qui ne saurait être qu’ethniquement homogène (les Soviétiques ne veulent pas reconnaître la frontière orientale de la Pologne d’avant-guerre) ; une « amnistie » est accordée à tous les Polonais détenus en URSS comme prisonniers de guerre ou « pour d’autres raisons ».