Seattle-Tacoma Shipbuilding Corporation

L'USS Card en 1942, l'un des nombreux porte-avions d'escorte construit par Seattle-Tacoma durant la guerre.

La Seattle-Tacoma Shipbuilding Corporation était une société américaine de construction navale marchande et de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le chantier existait depuis les années 1920 car la société Vigor Shipyards (en) s'y était implantée, mais elle avait fini par fermer ses portes après la Première Guerre mondiale. En 1939, l'ancien chantier naval de la baie du Commencement situé à Tacoma est relancé par Todd et Kaiser Shipbuilding, avec l'aide de 15 millions de dollars de capitaux fournis par la marine américaine pour la production de navires en prévision d'une éventuelle entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. La production en masse de navires permit aux propriétaires d'augmenter le nombre de cales de trois à huit.

La Seattle-Tacoma Shipbuilding a produit un nombre important de navires pendant la guerre, allant des porte-avions d'escorte, destroyers, aux navires marchands. Lors du Liberty Fleet Day le , l'un des premiers Liberty ship (SS Fredrick Funston) fut lancé par Seattle-Tacoma.

En 1942, Todd racheta la part de la société Kaiser et, peu de temps après, l'entreprise fut réabsorbée dans Todd Dry Dock & Construction, qui devint par la suite Todd Pacific Shipyards (en). Todd vendit le chantier naval de Tacoma à la marine après la fin de la guerre, qui à son tour vendit le site au port de Tacoma en 1959. Aujourd'hui, le site doit être réaménagé dans le district de développement industriel du port de la baie du Commencement.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier