Scornicești

commune roumaine

Scornicești est une ville roumaine du județ d'Olt, dans la région historique de Valachie et dans la région de développement du Sud-ouest.

Scornicești
ROU OT Scornicesti CoA.png
Image dans Infobox.
Nom local
(ro) ScorniceştiVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Localisation géographique
Chef-lieu
Scornicești (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
158 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Scornicesti jud Olt.png
Démographie
Population
11 766 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
74,5 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Daniel Tudor (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Contient les localités
Scornicești (d), Bălțați (d), Bircii (d), Chițeasca (d), Constantinești (d), Jitaru (d), Mărgineni-Slobozia (d), Mihăilești-Popești (d), Mogoșești (d), Negreni (d), Piscani (d), Rusciori (d), Șuica (d), Teiuș (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
235600Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Prononciation

GéographieModifier

La ville de Scornicești est située en Munténie, dans le nord-est du județ, dans les collines de Cotmenesi (Plateau Getic), à 30 km au nord-est de Slatina, le chef-lieu du județ. Scornicești est la plus vaste commune du județ.

La température moyenne est de 10,7 °C et les précipitations moyennes de 1 000 mm.

La municipalité est composée des localités suivantes (population en 1992)[1] :

  • Bălțați (593) ;
  • Bircii (1 230) ;
  • Chițeasca (500) ;
  • Constantinești (638) ;
  • Jitaru (704) ;
  • Mărgireni-Slobozia (1 058) ;
  • Mihăilești-Popești (400) ;
  • Mogoșești (692) ;
  • Negreni (1 387) ;
  • Piscani (280) ;
  • Rusciori (357) ;
  • Scornicești (5 514), siège de la municipalité ;
  • Șuica (375) ;
  • Teiuș (270).

HistoireModifier

La première mention écrite du village date de 1577. Scornicești a obtenu le statut de ville en 1989.

Ville natale du dictateur Nicolae CeaușescuModifier

Scornicești est le lieu de naissance le du leader communiste Nicolae Ceaușescu, qui y vécut jusqu'à l'âge de 11 ans, avant de partir pour Bucarest et devenir cordonnier. Durant sa dictature, Ceaușescu voulut faire de Scornicești une « ville modèle » pour y loger l'« Homme Socialiste ». Aussi, en 1988, il commença ses plans en faisant détruire les maisons traditionnelles du village pour les remplacer par des immeubles d'habitation. Quoi qu'il en soit, les bulldozers ont épargné la maison natale du leader qui est devenue une attraction locale.

Ceaușescu a par ailleurs fait construire un grand stade (d'une capacité de 30 000 places) pour l'équipe de football locale, le FC Olt Scornicești, qui fut, avec son aide, promu jusqu'en première division. De nos jours, le club joue en troisième division roumaine.

Dinel Staicu, un millionnaire roumain, a annoncé qu'il construirait un musée concernant Ceaușescu à Scornicești.

PolitiqueModifier

Élections municipales de 2016[2]
Parti Sièges
Parti national libéral (PNL) 6
Parti social-démocrate (PSD) 4
Union nationale pour le progrès de la Roumanie (UNPR) 3
Alliance des libéraux et démocrates (ALDE) 3
Union chrétienne démocrate de Roumanie (UCDR) 1

DémographieModifier

Évolution de la population
AnnéePop.±%
1992 13 998—    
2002 12 679−9.4%
2011 11 766−7.2%

Lors du recensement de 2011, 91,36 % de la population se déclarent roumains (8,6 % ne déclarent pas d'appartenance ethnique et 0,02 % déclarent appartenir à une autre ethnie)[3].

Lors de ce même recensement, 91 % de la population déclarent appartenir à l'Église orthodoxe roumaine alors que 8,61 % refusent de répondre à la question et que 0,37 % appartiennent à une autre religion[4].

ÉconomieModifier

L'économie de la commune repose sur l'agriculture. On trouve également des ateliers de confection et une entreprise de pièces automobiles.

CommunicationsModifier

RoutesModifier

Scornicești est proche de la route nationale DN65 Slatina-Pitești.

Lieux et monumentsModifier

  • Rusciori, église en bois Sainte Parascheva (Cuvioasa Paraschiva) de 1885.

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier