Schtroumpf musicien

Schtroumpf musicien
Personnage de fiction apparaissant dans
Les Schtroumpfs.

Sexe Masculin
Activité Joue de la musique (mais faux)
Caractéristique Porte une trompette

Créé par Peyo
Séries Les Schtroumpfs
Première apparition Le Centième Schtroumpf

Le Schtroumpf musicien est un personnage de fiction de la bande dessinée Les Schtroumpfs. Il a été créé par le dessinateur belge Peyo et repris par Thierry Culliford.

CaractéristiquesModifier

Adorant jouer de la musique, il montre assez tôt (dans Schtroumpfonie en ut) son grand défaut : il en joue très mal. Les autres Schtroumpfs essaient régulièrement de lui faire changer d'instrument de musique, mais il continue de jouer systématiquement faux, même avec des instruments pour lesquels il est improbable de jouer faux (triangle, boîte à musique...). Par conséquent, les Schtroumpfs tentent soit de l'empêcher de jouer, soit de masquer les sons qu'il provoque. Son instrument favori est la trompette, mais il s'essaie régulièrement à d'autres.

Il est le seul schtroumpf dont la caractéristique principale est en réalité l'inverse de ce qu'elle est censée évoquer.

Dans Les Jeux Olympschtroumpfs, il parvient même à émettre une fausse note en tirant à l'arc.

ApparitionsModifier

Il apparaît pour la première fois dans le mini-récit Le Centième Schtroumpf, où il est bien appelé « le musicien » mais où il joue de la flûte. Il semble déjà jouer faux car, sur les deux doubles croches qu'il émet, l'une est dessinée tremblée à la sortie du trou de l'instrument[1]. Plus tard, Schtroumpfonie en ut montre deux Schtroumpfs musiciens : d'une part, celui qui interprète tout seul la « Schtroumpfonie en ut » au début du récit (il joue de la flûte[2] et manifestement il en joue juste) ; d'autre part, celui qui s'est fabriqué une trompette pour pouvoir se joindre à l'orchestre, après que le Grand Schtroumpf a invité tous les Schtroumpfs à jouer de la musique. Or ce Schtroumpf trompettiste (qui n'est jamais qualifié de « Schtroumpf musicien » dans cette histoire) joue faux d'emblée, et il joue tellement faux, même lorsque d'autres instruments lui sont prêtés, qu'il se fait exclure de l'orchestre. Trompé par Gargamel, qui se déguise en fée et lui offre un instrument de musique maléfique dont le son plonge tout le village dans un profond coma, son aptitude à jouer faux lui permet au dénouement de sauver ses compagnons : en effet, il s'avère que sa musique a le don de « réveiller les morts » (« Tu schtroumpfes tellement faux que tu schtroumpferais un mort ! » lui dit le premier Schtroumpf qu'il tire de sa catalepsie). C'est ce Schtroumpf trompettiste qui sera le Schtroumpf musicien des épisodes suivants. Dans la version redessinée du Centième Schtroumpf (incluse dans l'album L'Œuf et les Schtroumpfs), il joue – comme dans le mini-récit d'origine – de la flûte[3] mais cet instrument produit un « Pouêêt » caractéristique ; les auteurs ayant décidé de fusionner les deux personnages.

Toutefois, dans La Schtroumpfette, nous apercevons côte à côte, dans la première case de la planche 23, les « deux » Schtroumpfs musiciens : le flûtiste et le trompettiste. Ce dernier est en train de souffler dans son instrument, tandis que le flûtiste lui épelle les notes du morceau qu'il est en train de jouer et lui reproche de remplacer la dernière note par « Pouêêêt »… Cette scène est d'autant plus étrange que, dans la planche 1, nous avions vu le Grand Schtroumpf qui, entendant un « Pouêêtouêêt » sonore, se bouchait les oreilles et pensait : « Ça, c'est le Schtroumpf musicien qui répète ! », puis frappait à la porte de la maison d'où jaillissait ce bruit, avant de découvrir que ledit Schtroumpf musicien (le trompettiste donc) s'exerçait désormais à la guitare. Et nous revoyons cette guitare dans la planche 31 (« On a cassé ma guitare avec laquelle je schtroumpfe la sérénade à la Schtroumpfette ! ») et enfin dans la planche 33, lorsqu'une inondation contraint chaque Schtroumpf à sauver ce qu'il possède de plus précieux.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Ce trou est particulièrement large, comme il l'était déjà dans l'épisode de Johan et Pirlouit intitulé La Flûte à six schtroumpfs, ce qui rapproche les flûtes schtroumpfs de la clarinette.
  2. Une flûte au pavillon particulièrement évasé… Les auteurs semblent hésiter entre la forme de la flûte apparue dans La Flûte à six schtroumpfs et la forme de la clarinette. S'agirait-il d'une clarinette en ut (ou clarinette soprano) ?
  3. Désormais assez semblable à une clarinette, voir notes précédentes.