Sarong

vêtement traditionnel d'Asie du Sud et du Sud-Est

Le sarong (du malais sarung, "étui") est une pièce de tissu rectangulaire d'au moins un mètre de large dont on a cousu ensemble les deux petits côtés de façon à former un étui cylindrique. C'est un vêtement simple, et mixte, porté par les femmes, les hommes ou les enfants. Il peut être noué sur le côté, devant, ou simplement enroulé sur lui-même à la ceinture. Le sarong est couramment et traditionnellement porté en Asie du Sud et Asie du Sud-Est.

Hommes portant le sarong, ici lors d'une cérémonie religieuse musulmane à Surabaya, Java oriental

Il en existe sans couture, tissées d'une seule pièce de manière tubulaire. Le sarong peut être fait de différentes matières : coton, soie ou polyester. Le sarong peut également être fait en tissu ikat, ou dans d'autres types de tissus, par exemple songket et tapis en Indonésie. En Indonésie, les tissus les plus employés comme sarong sont les damiers colorées, mais aussi parfois des batik locaux dans les régions musulmanes ainsi que le poleng dans les régions hindouistes.

Son utilisation est très large, allant du vêtement que l'on porte chez soi pour être à l'aise, à une tenue de cérémonie. Il peut aussi servir à porter des objets ou un bébé ou jeune enfant, en bandoulière.

Hors de l'Asie du Sud-Est, le mot "sarong" a pris simplement le sens d'une pièce de tissu rectangulaire que l'on enroule autour du bas du corps et que l'on noue à la hauteur des hanches. Le commerce maritime est une des voies de diffusion de ce type de vêtement. En Indonésie et en Malaisie, une telle pièce rectangulaire, non cousue, est appelée kain. En Afrique, l'équivalent du sarong est porté, sous d'autres noms, comme capulana (Mozambique).


Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :